Nord-Kivu: les Maï-Maï tuent 14 militaires à Kaseye

Un milicien dans l’Est de la RDC.

Quatorze militaires ont été tués et neuf autres blessés, ce mardi 5 juin tôt dans la matinée, au cours d’une attaque des miliciens de l’Union des patriotes pour la paix contre un camp des FARDC dans la localité de Kaseye, à 80 km du chef-lieu du territoire de Lubero (Nord-Kivu). Selon des sources sur place, ces miliciens étaient appuyés par des rebelles des Forces démocratique pour la libération du Rwanda (FDLR). Deux enfants auraient également été tués lors de cette attaque.

«C’était la panique au moment de l’incursion», déclare un officier des FARDC à Kaseye, indiquant que les miliciens ont assiégé pendant environ quatre heures le camp militaire.

«Pris de court, l’armée régulière n’a pas eu le temps de se défendre», raconte un responsable de la police.

La même source affirme que les assaillants ont profité du départ, la veille, de plusieurs militaires dans une opération de traque des Maï-Maï dans la région de Kasiki.

Des sources proches de la police indiquent les miliciens ont emporté toutes les armes et munitions abandonnées par les militaires avant d’incendier le camp et de se retirer dans la brousse.

Depuis le matin, les boutiques, marchés et écoles de Kaseye sont fermés. Bien que n’ayant pas été visé directement, la population est encore sous le choc.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner