RDC: la Banque mondiale va améliorer la desserte en eau à Matadi

Ville Portuaire de Matadi. Ph Don John Bompengo

Une délégation de la Banque mondiale (BM) a visité, mercredi 12 juin à Matadi, l’usine de traitement d’eau de la Régie de distribution d’eau (Regideso) au bord du fleuve Congo pour procéder à un état des lieux. Cette institution financière se propose de financer la réhabilitation, en août 2012, du réseau de distribution d’eau dans la capitale du Bas-Congo.

Plus de quinze entreprises ont d’ores et déjà soumis leurs demandes  pour l’exécution de ces travaux, dont le budget est estimé à 20 millions de dollars américains.

L’entreprise qui va gagner ce marché va «premièrement renforcer la production, c’est-à-dire amener la production d’environ 32 000 mètres cube à plus 45 000, suivant les besoins», a précisé le maire de Matadi, Jean-Marc Nzeyidio. Il faudra en suite remplacer toute la tuyauterie vétuste.

Jean-Marc Nzeyidio a souligné que, pour améliorer le niveau de desserte en en eau à Matadi, d’autres travaux devraient être exécutés:

«Au niveau de la rivière Mpozo, on doit construire une nouvelle usine. On doit renforcer l’usine installée au niveau du fleuve. Il y a cinq mille branchements qui doivent être accordés à Matadi. En plus, on doit construire cent bornes fontaines

La ville portuaire a été confrontée ces derniers mois à des pénuries d’eau récurrentes. Quatre personnes étaient même décédées par noyade à Matadi, samedi 25 et dimanche 26 février, en allant puiser l’eau du Fleuve Congo; les robinet étant secs depuis trois jours.  Le directeur provincial de la Regideso/Bas-Congo avait justifié cette pénurie d’eau par «le grillage du moteur de captage» de son entreprise au niveau de la rivière Mpozo.

En avril, une autre pénurie d’eau avait affecté certains quartiers de Matadi pendant une semaine. Cette fois-là, la Régideso avait avoué que cette situation était due à l’augmentation des ménages à desservir.

Pour faire face à cette situation, la société avait envisagé d’approvisionner les abonnés à tour de rôle, dès le 2 avril 2012. Ce système est connu sous le vocable de «délestage».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner