RDC : la police disperse deux manifestations de l’opposition à Mbuji-Mayi

Le Boulevard Laurent Désiré Kabila dans la Commune de Diulu, ville de Mbuji-Mayi (Kasaï Oriental).

La police a dispersé deux manifestations de l’opposition ce samedi 16 juin dans la matinée à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental). Ces manifestations ont été interdites, la veille, par le conseil provincial de sécurité. Les organisateurs qui affirment avoir informé les autorités municipales dénoncent une violation de la constitution. Un important dispositif policier reste déployé dans la ville.

La première manifestation a été organisée par la plateforme de l’opposition « Dynamique de soutien aux actions d’Etienne Tshisekedi » qui voulait réclamer des enquêtes sur l’enlèvement de son rapporteur.

Selon les responsables de la plateforme, leur camarade a été enlevé au mois de mai par les agents de l’Agence nationale de renseignements (ANR) sur ordre du procureur de la République.

Ce dernier reconnaît avoir convoqué le rapporteur de la Dynamique de soutien aux actions d’Etienne Tshisekedi à la suite de ses déclarations dans un média local sur les violations des droits de l’homme au Kasaï-Oriental pendant la période électorale. Mais il se serait enfui au moment d’une seconde convocation.

Mais la famille du responsable politique indique que leur parent a été arrêté par l’ANR et détenu dans un lieu gardé secret.

De son côté, la fédération des jeunes de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti de l’opposant Etienne Tshisekedi, projetait de fêter la sortie officielle du bulletin d’information de leur parti sur la grand place de la poste de Mbuji-Mayi.

Des dizaines des militants qui ont commencé à se rassembler ont aussitôt été dispersés par la police à coup de gaz lacrymogènes. Des témoins rapportent que des policiers ont arrêté quelques manifestants.

D’autres militants qui ont essayé de se rassembler sur les artères de la ville ont également été dispersés. Ceux qui étaient réunis au siège de l’UDPS ont connu le même sort.

Le maire de Mbuji-Mayi, Jean Paul Ntambwe Kasanzu qui reconnaît avoir été informé de la tenue de ces manifestations estime néanmoins qu’elles étaient « inopportunes ».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner