Kinshasa : les syndicats du secteur public dénoncent la dissolution du cadre permanent pour le dialogue social

Sit-in des fonctionnaires de l’Etat devant le siège du ministère des Finances à Kinshasa (12/07/2011). Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’Intersyndicale nationale du Congo dénonce la dissolution, la semaine dernière, du Cadre permanent pour le dialogue social (CPDS) par le Premier ministre Matata Ponyo. Ces syndicalistes estiment que le chef du gouvernement n’a pas respecté la procédure de dissolution.

« Le CPDS est une création qui est partie du Conseil national du travail au conseil de ministres et après l’approbation du conseil, il y a eu le décret du Premier ministre », rappelle le président de l’Intersyndicale nationale du Congo, Symphorien Dunia, qui indique que pour dissoudre le CPDS, il fallait suivre la même procédure.

La même source demande à Matata Ponyo d’abroger son décret, expliquant qu’il n’avait pas « de fondement légal».

Le CPDS a été créé au cours de la dernière législature par le Premier ministre Antoine Gizenga pour examiner les dossiers des travailleurs licenciés. Il était composé de cinquante-six membres.

Lire la suite sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner