Lubero: 7 officiers des FARDC font défection avec leurs hommes

Les FARDC en patrouille dans l’Est de la RDC. Photo MONUC/Marie Frechon

Dix-sept militaires du 5ème secteur des FARDC basées au chef-lieu du territoire de Lubero, dont sept officiers supérieurs, ont fait défection dans la nuit du mercredi à ce jeudi 21 juin. Ces militaires sont partis avec armes et bagages, selon des sources policières. Ils auraient tous rejoint la rébellion du M23 à Rutshuru.

 Les dix-sept déserteurs ont quitté leur camp vers 22heures (locales), mercredi 20 juin. Ils ont pris la direction de Kasuo, à 45 km au sud-ouest de Lubero, a indiqué le colonel Serushago, commandant de la Police nationale congolaise (PNC)/ Lubero.

Ces déserteurs assuraient la garde du lieutenant colonel Douglas, chargé des renseignements au sein du 5ème secteur FARDC à Lubero, qui est «également  absent de son poste de travail depuis lundi dernier», selon la même source.

Un habitant de Kasuo joint jeudi matin par Radio Okapi, a indiqué que cette localité est, depuis le mois de mai dernier, sous contrôle des Maï-Maï de Kakule la Fontaine. Depuis le week-end dernier, un autre groupe d’ex-militaires du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), conduit  par le lieutenant colonel Mboneza, est arrivé dans cette localité en provenance de Beni via la forêt de Mangurejipa.

Le colonel Mboneza, qui était le commandant second du 808ème régiment des FARDC à Beni, a fait aussi défection dimanche dernier.

La présence de tous ces groupes armés a créé la panique au sein de la population locale. Certains habitants ont commencé à fuir vers les cités de Lubero, Kitsombiro ou encore Kirumba, a affirmé cet habitant.

Des militaires déserteurs se réclamant du haut commandement militaire de l’Armée nationale congolaise (ANC) avaient annoncé, dimanche 6 mai, la création d’un nouveau courant politico-militaire dénommé Mouvement du 23 mars (M23). D’après un communiqué de presse signé par le lieutenant Colonel Kazarama Vianney qui en est le porte-parole, le but de ce mouvement est de redynamiser l’accord de paix signé en 2009 entre le gouvernement congolais et le CNDP.

D’autres officiers des FARDC ont quitté l’armée dans cette province du Nord-Kivu. Il s’agit notamment du commandant du 805erégiment du camp de Nyongera, dans le territoire de Rutshuru , le colonel Innocent Kayina, qui avait fait défection dans la nuit de samedi 7 avril.

Selon des sources militaires, cet officier avait emmené avec lui soixante-dix hommes et détruit deux jeeps neuves appartenant aux militaires des FARDC et un dépôt de munitions avant de détaler.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner