Matadi : les travaux de maintenance du pont Maréchal coûteront plus de 6 millions USD

Le Pont Maréchal reliant la rive gauche et droite de la ville de Matadi (Bas-Congo). Photo Radio Okapi.

Les experts de l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica) et les ingénieurs de l’Organisation pour l’équipement de Banana-Kinshasa (OEBK), service public qui gère le pont Maréchal Mobutu à Matadi (Bas-Congo), ont estimé à plus de 6 millions de dollars américains les travaux de maintenance sur ce pont. Si la provenance des fonds n’est pas encore déterminée, ces travaux seront effectués par la Jica, au terme d’un accord signé mercredi 20 juin entre les deux parties.

C’est à l’issue d’une exposition de l’OEBK présentant différents types de ponts que ce protocole d’accord a été signé.

Il est le fruit d’une étude menée depuis prés d’un mois par des experts sur l’état actuel du pont Maréchal.

Depuis 1983, à la fin de sa construction, ce gigantesque ouvrage de 722 mètres a connu des problèmes d’entretien. Les premières inspections sur son état n’ont été effectuées qu’à partir de 2004.

Pour le directeur générale adjoint de l’OEBK, André Madiata, des travaux de maintenance sont aujourd’hui indispensables.

«Les résultats ont montré effectivement qu’il y avait des rouilles de corrosion au niveau des câbles du pont», a-t-il affirmé.

Même si, selon les dires des experts japonais, ces corrosions ne sont pas alarmantes, le DGA de l’OEBK, prévient que « dans trois ans, si rien n’est fait, les risques seront réels».

A cette étape, la grande question est celle de l’origine du financement de ces travaux de maintenance, a-t-il conclu.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner