RDC : La faiblesse de la couverture vaccinale entraîne la recrudescence des épidémies

Une famille reçoit la quatrième dose de vaccin anti polio ce 25 juin 2011 à Kinshasa, lors de la 3e phase de la campagne de vaccination contre la poliomyélite en RDC. Radio Okapi / Ph John Bompengo

« Le gouvernement est entrain de mettre sur pied une politique de riposte à toutes les épidémies», a déclaré, mardi 26 juin à Radio Okapi le ministre congolais de la Santé, Dr Félix Kabange Numbi. Selon lui, la faible couverture vaccinale explique la résurgence de certaines épidémies comme le choléra, la poliomyélite, la fièvre typhoïde et la rougeole dans plusieurs provinces de la RDC.

Pour le ministre de la Santé, seule la vaccination peut permettre de combattre ces épidémies.

« La vaccination c’est l’affaire de tous. Nous avons besoins de l’implication des communautés à la base. Tant que la couverture vaccinale est basse, vous verrez resurgir plusieurs maladies  et vous rendrez fragiles ces enfants », a-t-il affirmé ajoutant que quatre enfants de moins de cinq ans meurent chaque minute en RDC.

Le Dr Félix Kabange Numbi a aussi fustigé le comportement de certains parents qui tardent à amener leurs enfants malades à l’hôpital.

« Quand quelqu’un a un enfant malade, il préfère le garder chez lui et peut être voir un tradipraticien. C’est lié à la culture. Ça c’est un problème sérieux que nous devons corriger », a-t-il dit.

En janvier 2012, l’ancien ministre de la Santé, Victor Makweng Kaput, avait reconnu que la population congolaise était encore en proie à plusieurs épidémies dont la poliomyélite, le choléra, la fièvre typhoïde et l’Ebola.

Il avait plaidé pour un assainissement efficace de l’environnement pour éviter la recrudescence de ces épidémies et d’autres maladies des mains sales dans le pays, mettant en cause l’insalubrité et le manque d’accès à l’eau potable.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner