Equateur : le chef du secteur de Bokatola arrêté pour le meurtre d’un homme accusé de sorcellerie

Des soldats du FARDC devant la prison militaire de Mbandaka en RDC. Ph. www.rnw.nl

Le chef de secteur de Bokatola et deux policiers du sous-commissariat du même secteur, situé à plus ou moins 100 kilomètres de Mbandaka, ont été arrêtés et transférés au chef-lieu de la province de l’Equateur. Ils sont accusés d’avoir torturé un homme accusé de sorcellerie jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Selon l’auditeur militaire de garnison de Mbandaka, le lieutenant colonel Jean Maurice Lianza, tout est parti de la découverte d’un corps sans vie d’un homme dans la brousse, alors qu’il était recherché dans son village. L’épouse du défunt a accusé un autre villageois d’avoir tué son mari à l’aide de ses pratiques sorcières. Le villageois indexé aurait été amené dans un lieu de détention aménagé par le chef de secteur dans sa résidence.

Selon l’auditorat militaire de garnison de Mbandaka, cet homme aurait été torturé durant sa détention par deux policiers sur ordre du chef du secteur. Le présumé sorcier est décédé dans un centre de santé de la place deux semaines après sa détention.

Le chef de secteur et les deux policiers ont été transférés à Mbandaka pour établir leurs responsabilités respectives dans cette affaire. Le dossier est en instruction à l’auditorat militaire de garnison de Mbandaka.

Lire aussi sur Radiookapi.net :

Insécurité Mbandaka: 13 suspects aux arrêts

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner