Nord-Kivu: le M23 procède à des recrutements forcés à Jomba et Busanza

Un enfant d’un soldat des FARDC sur la route entre Goma et Rutshuru après la chute de cette dernière cite entre les mains des rebelles du M23, le 10 Juillet 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Les notables de plusieurs villages des groupements de Jomba et Busanza au Nord-Kivu affirment que les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) procèdent au recrutement forcé des jeunes. Des sources à Rutshuru-centre signalent l’arrivée de plusieurs jeunes, fuyant les rapts des rebelles dans leurs villages contrôlés par le M23.

Les rebelles du M23 ont encerclé le village de Kabaya, dimanche 15 juillet, avant de rassembler les jeunes capables de combattre. Des sources locales indiquent que près de cinquante jeunes hommes ont été enrôlés de force.

Des sources proches du bureau de l’administrateur du territoire de Rutshuru affirment que le même procédé a été utilisé dans d’autres villages. Les nouvelles recrues seraient amenées dans des localités éloignées de leurs villages d’origine.

Pour échapper à ce recrutement forcé, plusieurs jeunes ont trouvé refuge à Ruthuru-centre et Kiwanja, localités sous contrôle des militaires congolais.

Le porte-parole des Forces armées de la RDC (FARDC) au Nord-Kivu, colonel Olivier Hamuli, dénonce cette pratique. Il regrette que des enfants soient aussi recrutés par la rébellion. Parmi les personnes recrutées de force et qui ont réussi à s’échapper figurerait un enfant de 12 ans.

A la suite des rumeurs faisant état d’un regroupement des jeunes recrutés par le M23 dans le territoire de Djugu (Province Orientale), le secrétaire exécutif fédéral du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) en Ituri, Floribert Bagayau, a demandé, vendredi 13 juillet, aux jeunes de ce district de ne pas rallier ce mouvement rebelle.

De son côté, Human Rights Watch avait indiqué, dans un rapport publié en juin dernier, qu’entre deux cents et trois cents combattants du M23 ont été recrutés au Rwanda. Selon l’ONG, parmi ces recrues figuraient des enfants de moins de dix-huit ans.

La rébellion du M23 a été créée au début du mois de mai par des officiers des FARDC qui se sont mutinés au Nord-Kivu. Elle est conduite par des anciens rebelles du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), ancien mouvement rebelle transformé en parti politique.

Au début du mois de juillet, ces rebelles ont pris le contrôle de plusieurs localités dont Rutshuru-centre, Kiwanja, Rubare, Ntamugenga, Tchengerero, Jomba paroisse, Kabaya et Kitagoma, avant de se retirer de certaines.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (88)
Ebola (84)
RDC (74)
Elections (67)
élection (62)
FARDC (46)
Beni (43)
Monusco (40)
Opposition (33)
ADF (30)
Vclub (27)
FCC (27)
Caf (23)
Léopards (20)
Mazembe (20)
Linafoot (20)