M23: les accusations de la justice contre le bâtonnier national, un «acharnement» selon son avocat

L’assistance à la prestation de serment des avocats stagiaires de barreau de la Gombe le 27/09/2011 au palais de justice à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’avocat du bâtonnier national, Sylvain Lumu a dénoncé, mardi 17 juillet à Kinshasa, “l’acharnement du pouvoir politique” sur son client, Mbuyi Mbiye, accusé d’être de mèche avec les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23).

«Il ne faudrait pas que le régime en place profite de la situation de l’Est pour violer les droits des paisibles citoyens. Il ne pouvait pas, en partant de soupçons, perquisitionner son cabinet et sa résidence mais rien n’a été trouvé», s’est plaint l’avocat.

Pour Sylvain Lumu, les accusations de complicité avec le M23 que la justice fait peser sur son client sont basées sur une rumeur. Selon lui, le barreau national exige la restitution de tous les biens matériels confisqués par le parquet général de la République dans le cabinet comme dans la résidence du bâtonnier.

Mardi, les barreaux de la Gombe et de Matete à Kinshasa avaient mobilisé des avocats pour soutenir Mbuyi Mbiye, le chef de leur corporation.

L’avocat du bâtonnier regrette seulement que les avocats n’aient pas pu accéder dans la salle d’audition. Ce que Me Sylvain Lumu qualifie d’entorse aux droits de la défense garantis par la Constitution de la RDC.

Il s’étonne par ailleurs que le parquet ait emporté même les moniteurs lors de la perquisition du bureau et de la résidence de son client «comme si les moniteurs logeaient quelques fichiers ou documents possibles».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner