RDC : l’opposition peine à choisir son porte-parole

Des députés le 07/05/2012 au Palais du peuple à Kinshasa, lors de la présentation du programme du gouvernement à l’Assemblée nationale par le Premier ministre Matata Ponyo Mapon. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’opposition congolaise n’a toujours pas trouvé de porte-parole alors que la session extraordinaire de l’Assemblée nationale se clôture ce jeudi 19 juillet. Faute de consensus, les députés de l’opposition doivent voter leur porte-parole au cours d’une plénière réunissant les groupes parlementaires de l’opposition de deux chambres du Parlement.

Les députés de l’opposition interrogés mercredi étaient partagés sur cette question. Certains ont affirmé leur volonté de désigner cette personnalité avant la fin de la session extraordinaire. Un SMS aurait été envoyé aux élus pour leur demander de se présenter ce mercredi au palais du peuple pour voter le porte-parole.

D’autres députés ont estimé que la question de la désignation du porte-parole n’est pas urgente. C’est le cas de Jean Claude Mvuemba qui a mis en garde ses collègues contre toute précipitation.

« Nous mettons en garde les gens qui veulent commencer à parler de la désignation du porte-parole à travers une certaine précipitation sans pour autant que nous puissions amender et adopter le règlement d’ordre intérieur », a-t-il déclaré.

Pour sa part, Jean Lucien Bussa du MLC accuse les deux bureaux du Parlement de retarder la désignation du porte-parole de l’opposition.

« Puisque les deux facilitateurs n’ont pas permis à l’opposition de se réunir, en conclusion nous notons la mauvaise foi du pouvoir en place, mais aussi la détermination de deux bureaux à ne pas convoquer la plénière alors que l’opposition était pourtant prête à pouvoir faire sa plénière et désigner le porte-parole », a-t-il expliqué.

Le délai légal de la désignation du porte-parole de l’opposition est dépassé. La loi portant statut de l’opposition stipule que cette personnalité doit être désignée par consensus, à défaut par vote majoritaire, endéans un mois après l’investiture du gouvernement.

Mais depuis l’investiture du gouvernement Matata Ponyo, deux mois et dix jours se sont déjà écoulés. A la précédente législature, l’opposition a été incapable de pourvoir ce poste faute de consensus et d’élection.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner