RDC : les chrétiens catholiques ont marché contre la rébellion du M23

Des fideles catholiques, lors d’une messe dite le 12/1/2012 à la Cathédrale Notre Dame du Congo. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des milliers de chrétiens catholiques ont marché mercredi 1er août à Kinshasa pour dire non à la balkanisation de la RDC par la voie de la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23). Cette marche organisée par la Conférence nationale épiscopale du Congo (Cenco) a mis fin aux trois journées successives d’intenses prières en faveur de la paix à l’Est du pays. Encadrés par la police, les manifestants se sont dirigés vers les quatorze paroisses mères, ou doyennés, de Kinshasa pour une prière de clôture.

«Trop de mort au Congo, pas question de Balkaniser la RDC», scandaient des milliers de manifestants.

C’est directement après la messe matinale, qu’ils avaient entamé cette marche, désireux d’exprimer leur indignation face au projet de la balkanisation de la RDC.

Selon le programme établi par la Cenco, les fidèles sont partis chacun de leurs paroisses respectives, en passant par les grandes artères de leurs différentes communes, pour se regrouper dans les 14 doyennés, prévus comme points de chutes de la marche.

Au doyenné Saint Joseph de Matonge, dans la commune de Kalamu, les fidèles ont été conviés à une prière de chapelet pour intercéder en faveur de la paix totale à l’Est de la RDC, sous la bénédiction de l’évêque auxiliaire de Kinshasa, Timothée Bodika.

Cette marche pacifique s’est achevée sous la haute surveillance des dispositifs sécuritaires de la police.

A Goma, les femmes invitent les Congolais à s’unir pour la paix

La coalition des femmes leaders chrétiennes de toutes les confessions religieuses
confondues de la ville de Goma, dans le Nord-Kivu, appellent la population de la RDC à joindre ses efforts en faveur de la paix dans cette province.

Elles ont lancé cet appel à l’occasion de la journée de prière et manifestations
pour la paix organisée ce mercredi 1er aout à Goma par le département femmes et enfants d’African Leadership And Reconciliation Ministries, ALARM – Congo,
en partenariat avec l’Eglise du Nazaréen International.

Ces femmes demandent au peuple congolais d’œuvrer dans la synergie et la cohérence dans cette lutte « salvatrice à tous ».

A Kisangani, on appelle le Rwanda à la conversion

Les représentants de différentes confessions religieuses et différentes organisations de la société civile ont lancé mardi 31 juillet à Kisangani, en Province Orientale, un « appel vibrant » à la conversion du Rwanda et de ses dirigeants « pour qu’ils redécouvrent dans la RDC, dans les Congolais, un frère ou une sœur, à aimer et non à agresser ».

Des fidèles des Eglises de réveil du Congo, l’Eglise protestante, l’Eglise kimbanguiste et l’Eglise catholique, ainsi que les représentants des autorités locales ont pris part à cette rencontre, au cours de laquelle les organisateurs ont lus des messages adressés à la communauté internationale et au peuple congolais.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner