RDC : les enseignants du primaire et du secondaire réclament une augmentation de salaire

Sit-in de quelques enseignants membres du Syeco devant la primature, le 2/03/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les enseignants du primaire et du secondaire réclament une augmentation de leurs salaires. Au cours d’une rencontre avec le ministre de l’Enseignement primaire secondaire et professionnel (EPSP), Maker Mwangu, leurs délégués syndicaux ont affirmé que le salaire des enseignants est resté figé depuis 2007.

Les responsables de l’intersyndicale des enseignants du primaire et du secondaire ont remis à Maker Mwangu le cahier de charge de leurs doléances pour l’année scolaire 2012. Ils se plaignent notamment de ne pas percevoir certaines primes perçues par les autres fonctionnaires.

Le ministre a promis d’étudier ces revendications, indiquant que le gouvernement va allouer au secteur de l’EPSP chaque mois près de 2 milliards de francs congolais (environ 2 173 913 dollars américains) supplémentaires.

« Nous allons étudier ce cahier de charge. Après les négociations que nous aurons, nous verrons quel peut être le comportement du gouvernement », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Maker Mwangu a affirmé s’être mis d’accord avec les enseignants pour la date de la rentrée scolaire fixée le 3 septembre prochain.

Paie par voie bancaire

Le rapporteur de l’intersyndicale de l’EPSP, JR Efalema, s’est dit globalement satisfait du paiement des salaires des enseignants par voir de la bancaire. Pour lui, ce procédé va permettre aux enseignants de toucher intégralement leurs salaires.

Avant la décision du gouvernement de procéder à la paie par voie bancaire, les enseignants percevaient leurs salaires aux caisses de leurs postes d’attache. Un système qui générait beaucoup de problèmes de détournement et d’amputation de salaire.

Le vice-premier ministre en charge du Budget, Daniel Mukoko Samba, avait a estimé, mardi 17 juillet, que ce nouveau système va permettre au gouvernement d’avoir un fichier du nombre réel d’agents de l’Etat et d’écarter les fictifs.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner