Kananga : l’ITIE sensibilise les acteurs miniers à la transparence

Diamant de la Miba

Les représentants de la société civile, de l’administration publique et ceux des régies financières ont été sensibilisés sur l’importance de la transparence dans l’exploitation des richesses minières le mercredi 29 août à Kananga au Kasaï-Occidental. Le coordonnateur de l’Initiative pour la transparence de l’industrie extractive (ITIE/RDC), le professeur Mac Jérémie Dumba leur a expliqué que l’ITIE vise à renforcer la bonne gouvernance en améliorant la responsabilisation des acteurs du secteur minier.

L’ITIE est un outil régulateur qui permet au public de connaitre les revenus des ressources naturelles, le but final étant d’accroître les transactions dans ce domaine, a expliqué le professeur Mac Jérémie Dumba :

«  L’ITIE a pour objet de lutter contre la corruption et les mauvaises pratiques dans l’exploitation des ressources naturelles grâce à un procédé très simple. Les entreprises publient ce qu’elles paient à l’Etat et celui-ci publie ce qu’il reçoit de ces entreprises. Puis, on calcule les écarts ».

Le coordonateur de l’ITIE/RDC a appelé la société civile à s’unir afin de pouvoir jouer son rôle. En effet, les organisations de la société civile jouent un rôle clé dans l’ITIE pour préconiser l’engagement, surveiller le processus de mise en œuvre et aider à garantir la vulgarisation et la compréhension des rapports de l’ITIE.

Créée en 2002, l’ITIE est un processus à travers duquel les parties prenantes mettent à la disposition les chiffres sur les revenus et les recettes de l’Etat issus de l’exploitation des ressources minières et pétrolières tel que les redevances, les impôts, les bonus de signature, les bonus de production, et autres taxes diverses, à travers des rapports.

Les pays concernés par la mise en œuvre de l’ITIE sont ceux qui produisent le pétrole, le gaz et les minerais. Même si l’ITIE est une norme internationale mais sa mise en œuvre relève de la responsabilité des gouvernements nationaux avec la participation  active de la société civile et des industries extractives. Les opérateurs du secteur minier du Kasaï-Occidental n’envoient pas leurs rapports à l’ITIE/RDC ce qui explique cette séance de sensibilisation.

Lire aussi sur radiookapi.net : 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner