Ituri : les députés appellent les miliciens « à déposer les armes »

Un milicien Maï Maï. ( Photo : AFP )

Les députés nationaux élus du territoire de l’Ituri en Province Orientale appellent les miliciens « à déposer les armes » pour le retour de la paix dans cette partie de la République démocratique du Congo (RDC). Dans leur déclaration dimanche 9 septembre à la fin de leurs vacances parlementaires lue par le doyen des élus de ce territoire, Médard Autsai, ils affirment que ces miliciens appuyés par les pays étrangers tuent leurs propres parents.

« C’est une méchante entreprise. Aujourd’hui ils sont en train de tirer sur leurs sœurs, frères, papa et maman. Il est regrettable de voir que nos enfants se font instrumentalisés par les étrangers pour 50 dollars ou 200 dollars. Is vont gagner quoi »?, s’est interrogé Médard Autsai.

Les députés de l’Ituri promettent une réinsertion sociale aux miliciens qui vont s’engager de mettre fin à l’insécurité dans le territoire.

« On finira par les chasser [par les pays étrangers qui les soutiennent]. Même s’ils ont des appuis à l’extérieur, ces pays vont les aider avec la pression de la communauté internationale combien d’années » ?,a ajouté Médard Autsai.

Les députés nationaux de l’Ituri quittent la Province Orientale pendant que le territoire de Djugu est en proie aux combats qui opposent les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) aux miliciens du Mouvement de résistance populaire du Congo ( MRPC), un nouveau groupe armé composé d’anciens miliciens et certains officiers déserteurs de l’armée régulière, dont certains sont venus du Nord-Kivu.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner