Bukavu: des familles réclament les corps de leurs frères militaires tués

Une vue aérienne de la ville de Bukavu. Photo PhilKin

Des membres des familles de cinq militaires ex-CNDP tués lundi 10 septembre à Butuza sont arrivés jeudi 13 septembre à Bukavu (Sud-Kivu) pour réclamer les corps de leurs frères à la hiérarchie de la 10e région militaire.

Le même jour, ils avaient expliqué le sens de leur démarche au responsable de la section des droits de l’homme de la Monusco/Bukavu. Les militaires tués étaient interceptés, lundi dernier, à Butuza (territoire de Walungu) alors qu’ils revenaient de Mwenga en tenue des cantonniers.

Steven Amani Habimana , frère de l’un des militaires tués a expliqué le sens de leur démarche à Radio Okapi :

«Nous, nous avons besoin de voir nos frères ou qu’on nous montre les cadavres. Qu’on nous donne nos morts que nous allions les enterrer comme des personnes. Ce ne sont pas des chèvres. Si on les a enterrés qu’on les exhume, nous voulons partir avec [les corps] à Goma».

Des sources proches de la 10è région militaire expliquent que ces militaires ex-CNDP avaient été abattus au moment où ils tentaient de sauter de la jeep militaire qui les transportait à l’Etat major du régiment basé à Burhinyi.

Le colonel chargé des opérations de la 10e région militaire reconnait l’incident et atteste que l’armée régulière avait le devoir de neutraliser les mutins qui avaient tenté de désarmer l’escorte militaire.

«Ce sont des mutins qui voulaient faire défection. La procédure d’exhumer n’est pas la matière du commandement. Nous disons que le militaire peut être enterré là où il est mort mais si l’on veut considérer d’autres paramètres, nous devons orienter les demandeurs ailleurs», a déclaré cet officier supérieur de la 10è région militaire.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner