CIRGL : une équipe militaire d’évaluation pour préparer l’arrivée de la force internationale neutre

Les FARDC en patrouille mixte avec les casques bleus de la Monuc à Mbwavinya. Photo MONUC / Marie Frechon (2008).

Les ministres de la Défense des Etats membres de la Conférence internationale des pays de la région des grands-lacs (CIRGL) ont résolu dimanche 16 septembre la mise en place d’une équipe militaire d’évaluation pour préparer l’arrivée de la force internationale neutre à déployer le long de la frontière entre la RDC et le Rwanda. L’équipe militaire, dont la mise en place est fixée au 22 septembre prochain, devra évaluer les forces et groupes armés opérant au Nord-Kivu, dont le M23 et les rebelles rwandais des FDLR.

Les ministres de la Défense des pays de la CIRGL ont pris cette résolution à l’issue de leur réunion qui s’est achevée ce dimanche vers une heure du matin à Goma, dans le Nord-Kivu.

L’équipe militaire d’évaluation devra être composée d’au moins deux experts militaire de chacun des 11 Etats membres de la CIRGL.

Selon Julien Paluku, gouverneur du Nord-Kivu, cette équipe bénéficiera de la protection des Forces armées de la RDC, dans les zones protégée par l’armée, et de celle des forces de la Mission des Nations unies en RDC (Monusco), dans les autres zones.

« Elle aura pour mission de préparer effectivement la venue de la force internationale neutre parce que, lorsque la force arrivera, il faut que sur les plans technique et opérationnel, elle sache déjà plus ou moins la capacité de celui auquel elle va devoir se mesurer », a-t-il déclaré.

Julien Paluku assure que « les éléments techniques ont déjà été préparés et ils sont confidentiels ».

Il affirme également que l’Union Africaine s’est engagée à prendre en charge les membres de l’équipe militaire d’évaluation, qui auront un mois pour préparer le déploiement de la force internationale neutre.

De son côté, le ministre ougandais de la Défense, Crispus Kiyonga, a affirmé que tous les pays de la CIRGL attaqueraient militairement le M23 et mettront fin à son activisme, si ce mouvement rebelle empiète sur le processus de paix en cours.

Les chefs d’Etat de la CIRGL réunis le 8 septembre dernier à Kampala, en Ouganda, ont résolu du déploiement, d’ici trois mois, d’une force internationale neutre agissant sous le mandat des Nations unies et de l’Union africaine pour combattre les groupes armés dans les Grands Lacs, dont le M23 en particulier.

En visite dans la région des Grands Lacs, le secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a affirmé le 11 septembre dernier que l’Onu est prête à aider les Etats des Grands lacs à matérialiser le projet du déploiement de la force internationale neutre le long de la frontière entre le Rwanda et la RDC, tout en soulignant qu’il faudrait pou cela « une véritable planification ».

Les modalités de financement de cette force n’ont toujours pas été précisées.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Force neutre : les chefs d’Etat des Grands lacs soutiennent un déploiement d’ici trois mois

RDC : le financement de la force neutre suscite des interrogations

Hervé Ladsous : « Nous sommes prêts à apporter notre assistance pour développer le concept de force neutre »

RDC-Rwanda: les experts militaires de la CIRGL lancent le mécanisme conjoint de vérification de la frontière

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (63)
FARDC (52)
Ceni (31)
Kinshasa (28)
Beni (28)
Unpc (27)
FCC (26)
Corruption (25)
UDPS (25)
Butembo (21)
Sécurité (20)
Monusco (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (18)