Province Orientale : pas de fièvre d’Ebola à Kisangani, selon des sources médicales

Des employés de l’OMS s’apprêtant à entrer dans l’hôpital de Kagadi dans le district de Kibale où une épidémie d’Ebola a éclaté récemment. Photo AFP

Le médecin directeur de l’hôpital général de référence de la Makiso, à Kisangani, a appelé mardi 18 septembre la population au calme après la découverte vendredi d’un cas suspect de fièvre hémorragie d’Ebola. Une adolescente présentant une forte fièvre avec des saignements du nez a été amené dans cet hôpital. Le Dr Dieudonné Baengandi affirme qu’il ne s’agit probablement pas d’un cas de fièvre hémorragique d’Ebola. Il appelle cependant la population à respecter les règles de protection contre cette maladie.

Selon le médecin directeur, l’échantillon prélevé sur la jeune fille de 16 ans a été envoyé dans un laboratoire spécialisé à Isiro et le résultat devrait arriver mercredi 20 septembre.

Selon le docteur Baengandi, ce cas a paru suspect parce que la malade avait auparavant consommé de la viande de chauve-souris.

« On s’est dit, comme nous sommes dans un contexte d’épidémie, il vaut mieux l’isoler à l’hôpital le temps de faire des investigations et de savoir si c’est un cas de fièvre hémorragique Ebola », a-t-il expliqué.

Le médecin affirme que, sur le plan clinique, l’état de santé de la malade évolue positivement.

« Nous osons croire que ce n’est probablement pas un cas de fièvre hémorragique d’Ebola. Le temps d’avoir des résultats, nous allons le confirmer ou pas », a-t-il déclaré.

Le Dr Dieudonné Baengandi a ensuite appelé la population à prendre des précautions pour éviter de contracter cette maladie, entre autres, en évitant de consommer de la viande fraîche d’animaux sauvages et de se saluer à la main.

Selon un nouveau bilan publié mardi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’épidémie d’Ebola a fait 32 morts, dont une femme qui venait d’accoucher. Son bébé, par contre aurait survécu, selon la même source.

Se confiant à l’AFP, le Dr Léodégal Bazira, représentant de l’OMS à Kinshasa, a déclaré que « l’analyse de la situation montre aujourd’hui que l’épidémie semble endiguée dans son épicentre d’Isiro et qu’il n’y a plus eu de nouveaux cas d’infection parmi le personnel de santé ».

Lire aussi sur radiookapi.net :

Ebola : 30 morts depuis la déclaration de l’épidémie en Province Orientale

Haut-Uéle : le commissaire de district invite à plus de sensibilisation sur la fièvre d’Ebola

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner