Ituri : 2 nouveaux officiers proches du M23 se sont rendus aux FARDC

Des éléments des FARDC au Nord-Kivu (Archives).

Deux nouveaux officiers supérieurs se réclamant proches du Mouvement du 23 mars (M23) se sont rendus samedi 6 octobre au 906e régiment de Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à Marabo dans le district de l’Ituri en Province Orientale. Le commandant de ce régiment, le colonel Fall Sikabwe, a précisé qu’il s’agit du lieutenant-colonel Imoa Mungala Robert, ancien chef d’Etat Major à la 9eme région militaire et du major Nonzi Mbodokana alias Taikondo, ancien commandant bataillon des FARDC à Marobo.

Le colonel Fal Sikabwa a ajouté que ces deux officiers se sont rendus avec une dizaine d’hommes, des armes et des munitions. Il a parlé de deux lance-roquettes, deux PKM et une dizaine d’armes AK40.

Il a indiqué que les deux militaires réfractaires seront transférés à Kinshasa pour connaitre leur sort.

Pour le président de la société civile de l’Ituri, Jean-Bosco Lalo, transférer tous ces hommes à Kinshasa est une façon de dévier la justice et cacher la vérité sur les défections au sein des FARDC.

Elle demande que ces deux militaires qui se sont rendus à l’armée congolaise soient déférées devant les instances judiciaires compétentes à Bunia ou à Kisangani.

Vendredi dernier, un officier supérieur du M23, le lieutenant-colonel Saddam Ringo, a réintégré les rangs des FARDC. Cet officier a entraîné avec lui une dizaine d’hommes, des armes et munitions. Il a été acheminé le même jour à Kinshasa.

Au début du mois de mai, une rébellion a embrasé l’Est de la RDC, principalement le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu amenée par le Mouvement du 23 mars (M23). Plusieurs officiers en avaient profité pour faire défection en adhérant  à ce mouvement politico militaire, dénommé «M23».

Ce mouvement revendique, l’application de l’accord de paix signé le 23 mars 209 entre le gouvernement congolais et l’ex-rébellion du Congres national pour la défense du peuple (CNDP). Ce texte prévoyait notamment l’intégration du CNPD dans les institutions du pays et la reconnaissance des grades des militaires de ce mouvement dans l’armée.

Le M23 contrôle le territoire de Rutshuru et d’autres villages dans l’axe Ishasha-Kiwanja.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner