Province Orientale: des malades de l'hôpital de Basoko passent la nuit à la belle étoile

Une personne malade mentale endormi sur un champs à Kinshasa/RDC, le 10/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Près de trente malades et gardes-malades passent la nuit à la belle étoile, depuis près d’une semaine, à l’hôpital général de référence du territoire de Basoko, à 250 km à l’ouest de Kisangani, en Province Orientale, suite à des travaux de réfection de cet hôpital. Selon la direction de l’hôpital, qui l’a annoncé lundi 5 novembre, le pavillon hospitalier dans lesquels ces malades devaient être transférés sert depuis longtemps de home aux étudiants l’Institut des sciences agronomiques (ex-ISEA/Bengamisa).

Les malades et leurs proches sont obligés de dormir parfois sous les paillotes et restent sous les arbres la journée. Parmi eux se trouvent des personnes opérées, des femmes accouchées et d’autres dans un état critique.

Craignant pour leur santé, d’autres malades ont tout simplement abandonné cette institution hospitalière.

L’ancien pavillon sensé accueillir ces malades, en attendant la fin des travaux, est occupé depuis plus de deux ans, par les étudiants de l’Institut des sciences agronomiques (ex-ISEA/Bengamisa).

Les responsables de cet hôpital ont lancé un cri d’alarme aux autorités pour qu’une solution rapide soit trouvée à cette situation.

L’administrateur du territoire, saisi du dossier, a affirmé vouloir négocier avec les autorités académiques pour trouver une «solution à l’amiable» avec les étudiants.

Quant à la société civile de Basoko, elle a estimé que les travaux de réhabilitation devraient  être planifiés de façon à ne pas perturber le bon fonctionnement de cette institution hospitalière.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner