Goma : le M23 recrute parmi les FARDC et les policiers

Les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) ont commencé, au lendemain de la chute de Goma, à enregistrer au stade Les Volcans de Birere des policiers et des soldats des troupes loyalistes qui n’ont pas quitté Goma après sa chute, mardi 20 novembre. Les responsables de ce mouvement disent tenter de récupérer assez d’hommes pour « poursuivre la guerre jusqu’à Kinshasa ». Venus nombreux sur le lieu du recensement, les forces loyalistes se bousculaient pour se faire enregistrer.

« Nous sommes dans les rangs mais vous ne nous enregistrez pas. Vous sautez certaines têtes », réclamaient des centaines des militaires et policiers qui cherchaient à se faire enregistrer en premier.

Tous se précipitaient pour donner leur numéro d’ordre, leurs noms et post-noms, leurs grades ainsi que leurs unités de provenance pour s’inscrire sur la fiche remplie à la main par le commandant de chaque unité, sous la supervision de quelques responsables rebelles.

Après cette étape, le superviseur remettait au candidat un jeton attestant son identification.

Un candidat à l’intégration de l’armée rebelle explique qu’ils seront enrôlés pour poursuivre la guerre contre le pouvoir de Kinshasa que le M23 accuse, depuis la prise de Goma, de corruption et de tricherie aux dernières élections de 2011.

« On nous a informé de venir ici pour une intégration de tous les éléments qui étaient dans le gouvernement et puis on va continuer avec eux », a déclaré un recensé.

La suite des opérations prévoit qu’après le recensement, les recrues seront rassemblées pour une « rééducation» dès jeudi 22 novembre à Mubambiro pour les militaires, et à Mugunga pour les policiers.

Après cette étape, ils rejoindront les rangs du M23 pour poursuivre la guerre jusqu’à Kinshasa afin, disent les rebelles, de faire chuter le régime Kabila.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner