RDC : le ministre de la Santé déclare la fin de l’épidémie d’Ebola

Des employés de l’OMS s’apprêtant à entrer dans l’hôpital de Kagadi dans le district de Kibale où une épidémie d’Ebola a éclaté récemment. Photo AFP

Le ministre de la Santé publique de la République démocratique du Congo, Félix Kabange, a annoncé le lundi 26 novembre la fin officielle de l’épidémie de la fièvre hémorragique Ebola, déclarée au mois d’août dernier à Isiro en Province Orientale.

Cette déclaration est intervenue à l’issue de la période d’observation de quarante-deux jours, préconisée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), durant laquelle aucun nouveau cas n’a été enregistré. Depuis le 11 octobre dernier, date de l’isolement du dernier cas enregistré, aucun autre malade n’a été enregistré.

Le rapport du ministre fait état de trente-quatre décès sur les soixante-quatre cas enregistrés depuis le début de l’épidémie.

Felix Kabange a cependant fait remarquer que l’annonce de la fin de l’épidémie ne signifie pas que « le danger est totalement écarté ou moins encore toute est maintenant permis en rapport avec les habitudes et attitudes de vie courante ».

A ce propos, il a appelé la population à observer toutes les mesures préventives vulgariser pendant les campagnes de sensibilisation:

« J’invite toute la population à garder et à pratiquer toutes les mesures d’hygiènes élémentaires et tous les comportements protecteurs que nous avons recommandés tout au long de notre riposte pour éviter de contracter à nouveau cette maladie et bien d’autres. »

Le virus Ebola, qui provoque de graves flambées épidémiques de fièvre hémorragique virale chez l’homme, a une période d’incubation comprise entre 2 et 21 jours. Jusqu’à ces jours, il n’existe ni traitement ni vaccin contre ce virus qui tue entre 25 et 90% des malades, selon l’OMS. Il se transmet par contact direct avec le sang, à travers les sécrétions corporelles (sueur, urine, selles), par voie sexuelle et manipulation sans précaution des cadavres contaminés.

En RDC, l’épidémie d’Ebola s’est déjà déclarée en 1976-1977 dans la province de l’Equateur, en 1995 dans la province du Bandundu, en 1999 et 2000 dans la Province Orientale et en 2007 et 2008 dans la province du Kasaï-Occidental.

Lire aussi sur radiookapi.net :

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner