RDC : le M23 prévoit de rendre Sake à la Monusco ce vendredi

Les rebelles du M23

Les rebelles du Mouvement du 23 mars, qui s’étaient engagés à quitter vendredi 30 novembre la ville de Goma, capitale du Nord-Kivu, ont affirmé que l’opération « risque de durer plus longtemps que prévu ». Selon un porte-parole de ce mouvement, les rebelles comptent d’abord rendre la cité de Sake, à 27 Km à l’ouest de Goma, aux forces des Nations unies (Monusco) ce vendredi, et ne pourront se retirer de Goma que plus tard dans la journée ou même le lendemain.

Selon un porte-parole du M23, Amani Kabasha, le M23 doit « officiellement rendre la ville de Sake ce vendredi » à des représentants de l’ONU et des pays voisins de la RDC, a rapporté l’AFP.

« Ce n’est qu’après cela que la rébellion se retirera ensuite de Goma, plus tard dans la journée de vendredi, ou peut-être le jour suivant, samedi », a-t-il ajouté.

Dans la matinée du jeudi 29 novembre, un autre porte-parole de la rébellion, le lieutenant-colonel Vianney Kazarama, avait déjà averti que l’opération prendrait du temps, faisant valoir qu’il s’agissait « d’hommes et pas de colis ».

En début de semaine, dans le cadre d’une médiation organisée par les pays des Grands Lacs, les rebelles ont promis de se retirer au moins à 20 km de Goma, vers les positions, plus au nord, qu’ils occupaient avant leur récente offensive contre les FARDC, l’armée régulière de RDC.

Du matériel militaire a commencé à être évacué de Goma dès mercredi, mais la présence de troupes sont encore signalées dans cette ville et à Sake, des signes de repli restant jusque là peu visibles depuis l’annonce du retrait.

Lire aussi sur radiookapi.net :

RDC: le M23 reporte de 24h le début du retrait de ses troupes de Goma

Sake: des rebelles du M23 accusés d’avoir abattu un jeune homme

Sake: les affrontements entre FARDC et M23 font 4 morts

RDC: calme à Sake contrôlée par le M23, l’armée congolaise à 12 km au sud-AFP via Romandie

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner