Nord-Kivu : la Monusco contrôlera seule l’aéroport de Goma « jusqu’à nouvel ordre », assure Richard Muyej

Aéroport de Goma

L’aéroport de Goma au Nord-Kivu restera sous contrôle exclusif des casques bleus de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco) « jusque dans un avenir proche », a assuré mardi 4 décembre, le ministre congolais de l’Intérieur, Richard Muyej. Il a expliqué que cette nouvelle disposition est prise pour assurer la sécurité autour de l’aéroport qui devrait être incessamment remis en service.

Le ministre Richard Muyej affirme que des dispositions seront prises pour que la sécurité soit gérée de manière consensuelle entre les forces de la Monusco, des FARDC et du M23. Mais il reste convaincu que la Monusco sécuriserait mieux l’aéroport.

« Si je vous ai parlé d’aujourd’hui ou demain pour la réouverture de l’aéroport c’est qu’on est sûr de sa sécurisation par la Monusco. L’essentiel est que l’aéroport soit totalement sécurisé et qu’il n’y ait pas de coexistences dangereuses qui puissent susciter des suspicions qui nous amèneraient à un nouveau conflit. On n’en a pas besoin », a déclaré Richard Muyej.

Dimanche 25 novembre dernier, les chefs d’Etats de la Conférence internationale de la région de Grands lacs (CIRGL) ont recommandé qu’un contingent mixte constitué des Forces armées de la RDC, de la Monusco et des rebelles du M23 soit déployé à l’aéroport de Goma.

Pour le déploiement d’autres forces à l’aéroport, le ministre de l’Intérieur dit attendre les différentes précisions à travers les réunions qui se dérouleront à Kampala.

« Je ne voudrais pas crier très fort qui sera là et qui ne sera pas là mais je sais qu’il y a déjà beaucoup d’aménagements. Hier à la réunion des chefs d’Etat Majors [de la CIRGL] il y a beaucoup de correctifs qui ont été portés », a ajouté Richard Muyej.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner