Mbandaka: les agents retraités de l’Inss réclament 2 mois d’arriérés

Une des manifestants, lors de sit-in des agents de Hewa Bora, ce 18/07/2011 à Kinshasa, devant le ministère des transports et voies de communication. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

A Mbandaka, capitale provinciale de l’Equateur, les veuves, les orphelins ainsi que les agents retraités de l’Institut national de sécurité sociale (Inss) réclament le payement de leurs pensions des mois de septembre et novembre derniers. Ils ont manifesté, vendredi 7 décembre, devant la Direction provinciale de l’Inss, à l’Equateur, sans obtenir gain de cause.

Quelques uns de ces manifestants ont exprimé leur ras-le-bol à Radio Okapi:

«Nos maris sont décédés. Ils nous ont laissés la charge des enfants et les maisons en location. On ne nous paie pas, nous souffrons même nos enfants n’étudient plus. Nous étions payés régulièrement mais maintenant c’est le contraire. Où est parti notre argent. Nous sommes déjà avancés en âge et nous menons une vie misérable».

Ces manifestants affirment n’avoir jamais connu le retard de paie à l’époque du Dg Marie-Thérèse Gberengbo qui avait démissionné pour être présentée aux législatives de novembre 2011.

«Nous sommes même chassés par nos bailleurs. Qu’on nous paie pour que nos enfants puissent bien fêter», ajoutent-ils.

Contacté à partir de Kinshasa où il séjourne en mission de service, le directeur provincial de l’Inss/Equateur, Emmanuel Sabundu, a invité les concernés à la patience.

Il a rassuré que le directeur général de l’Inss vient déjà de signer le document de leur paie et la paie pourrait s’effectuer à la fin de la semaine en cours.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner