Katanga: plus 500 casiers de bière avariée détruits à Kamina

Carte de Kamina au Katanga

Plus de 500 casiers de bière déclarés impropres à la consommation ont été détruits, lundi 7 janvier, à Kamina au Katanga. D’après le commissaire de district du Haut-Lomami, cette opération vise à préserver la santé de ses administrés. Le responsable de la brasserie à Kamina a indiqué que la brasserie locale ne produit pas de la bière, la cité étant approvisionnée par la brasserie de Kolwezi. Or, celle-ci nie avoir mis sur le marché un produit avarié. 

La destruction de la bière impropre à la consommation a commencé lundi et devrait se poursuivre ce mardi, a indiqué  le commissaire de district du Haut-Lomami, Baby Mulundu.

Tout est parti d’un constat qu’il a fait depuis le 1 janvier dernier. Selon lui, la plupart des bouteilles de bière vendues par locale brasserie contenait  des particules noirâtres.

Baby Mulundu a affirmé ce produit a été déclaré avarié par les services compétents:

«Il y avait une couche de saleté dans les bouteilles. Je suis descendu moi-même à la brasserie. Je leur (responsables de la brasserie) ai dit cela. Ils ont fait venir le service de l’hygiène, du commerce extérieur et le parquet. On a fait le constat que la bière était avariée. »

Cette information a été confirmée par une source de la brasserie à Kamina. Celle-ci ne produit pas. Elle est plutôt approvisionnée par une autre brasserie basée dans la ville de Kolwezi. C’est donc là qu’il faudrait chercher les explications, a estimé la même source.

Cette destruction constitue, selon elle, un grand manque à gagner, évalué à plus de 9 millions de francs congolais (environ 9 780 USD). Pour sa part le chef d’agence de la brasserie à Kamina n’a pas voulu faire de déclarations à ce sujet.

Les responsables de la brasserie de Kolwezi ont rejeté ces allégations. Les produits qui sont mis sur le marché sont bien filtrés et «il est impensable que des particules noirâtres soient laissées dans les bouteilles», selon eux.

Le commissaire de district du haut Lomami a, par ailleurs, invité ses administrés à consommer cette marque de bière, assurant que le lot impropre était déjà détruit.

Lire aussi sur radiookapi:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner