Can 2013 : coup d’envoi ce samedi avec la rencontre Afrique du Sud-Cap Vert

Des supporters Sud-Africains dans les rues de Johannesburg/ Ph. rfi.fr

Qui succédera à la Zambie ? La réponse sera connue le 10 février au terme de la 29e édition de la Coupe d’Afrique des Nations qui débute ce samedi 19 janvier avec le match Afrique du Sud contre Cap Vert à Johannesburg à 16 heures TU. Les Bafana Bafana, champions de la compétition en 1996 avec sept participations à une phase finale de la compétition, affrontent les Requins qui sont à leur première expérience.

Qualifiés d’office en tant que pays organisateur, les Sud-Africains ont été exemptés du tour préliminaire. Les Capverdiens qui ont éliminé le Camerounais ne monteront pas sur le terrain en victime expiatoire. Ils devront prouver qu’ils sont capables de défier les équipes dites grandes.

L’Afrique du Sud et le Cap Vert sont dans le groupe A en compagnie de l’Angola et du Maroc. Les Palancas Negras ne rêvent qu’inscrire pour la première fois leur nom au tableau des vainqueurs. Mais pour cela, il faudra commencer par marquer les esprits face au Maroc. Les Lions de l’Atlas veulent faire oublier leur mauvaise Can 2012, éliminés au premier tour.

En l’absence de l’Egypte et du Cameroun, la Côte d’Ivoire de Didier Drogba est annoncée comme le super favori de ce tournoi continental. Dans cette catégorie, il faut également citer des nations comme le Ghana, l’Algérie, la Tunisie et la Zambie, tenant du titre.

L’Afrique du Sud est dans sa quatrième expérience de l’organisation d’une compétition internationale après celles de 2010 (Coupe du monde), 2009 (Coupe de la Confédération) et de 1996 (Can).

En RDC, la Snel promet la stabilité de la fourniture électrique

Les Léopards de la RDC jouent demain dimanche 20 janvier contre les Blacks Stars du Ghana. La sélection nationale congolaise qui a déjà remporté deux fois le trophée de la Can (68 et 74) aura en face d’elle le quadruple champion d’Afrique.

Plusieurs Congolais interrogés par Radio Okapi ne jurent que par la victoire de leur équipe devant les Ghanéens mais ils demandent aux autorités de la Société nationale d’électricité (Snel) de leur garantir une stabilité du courant électrique.

Depuis quelques temps, plusieurs quartiers de Kinshasa sont régulièrement privés de l’électricité. Cela inquiète quelques habitants de la capitale qui refusent de rater les matches de leur équipe nationale.

C’est le cas des habitants des quartiers Righini, Livulu, et Salongo dans la commune de Lemba qui ont connu une coupure d’électricité durant trois jours. Plusieurs autres quartiers de la capitale connaissent aussi des coupures prolongées d’électricité comme dans les communes de Ngaliema, Masina et de Mont-Ngafula.

A Mbuji-Mayi au Kasaï-Oriental, le quartier Tshatshatsha dans la commune de la Kanshi est en grande partie privé d’électricité, depuis bientôt deux semaines mais les autorités ne donnent aucune explication officielle à cette situation.

Un groupe de jeunes se sont concertés le matin pour tenter de trouver une alternative afin de ne pas rater la Can.

Ils craignent aussi que l’obscurité due à ce délestage soit à l’origine de la montée de l’insécurité au quartier. Selon eux, des personnes qui circulent tard se font généralement dépouiller de tous leurs biens par des inconnus.

De son côté, la Snel a assuré qu’elle a mis sur pied des équipes de techniciens dans tous les quartiers de la capitale pour permettre au public de bien suivre les matches de la Can en intervenant sur les pannes qui pourraient survenir durant cette période.

Le directeur de distribution ville de Kinshasa, Rombaut Fumani, a affirmé que toutes les cabines avariées sont remplacées.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner