Kinshasa: le ministre des Transports lance la campagne de civisme sur la route

Justin Kalumba, ministre congolais des Transports et voies de communication (Mai 2012)

Le ministre des Transports et Voies de communication, Justin Kalumba Mwana Ngongo, a lancé , samedi 26 janvier à Kinshasa, pour un mois, la campagne de civisme sur la route. Il convie les conducteurs et autres usagers de la route au respect du code de la route pour éviter les accidents qui endeuillent quotidiennement de nombreuses familles dans la capitale.

A cette action, Justin Kalumba n’entend pas faire de l’exhibitionnisme, mais plutôt sonner la révolte contre l’irresponsabilité et l’incivisme sur les routes.

Le ministre des Transports et Voies de communication a plaidé pour que la priorité soit accordée à la vie humaine sur la route.

«A travers cette moralisation du comportement routier, l’objectif poursuivi est de réduire de moitié le nombre des personnes tuées sur la route dans les cinq prochaines années. Parce qu’il s’agit de prêcher le civisme routier, nous mettrons l’accent d’abord sur l’éducation avant la répression. A l’issue de cette campagne, la délinquance et l’incivisme sur la route seront exemplairement sanctionnés», a-t-il déclaré.

 

Pour le ministre, tout le monde est concerné par cette campagne de civisme, en commençant par les autorités publiques qui «brulent les feux rouges et empruntent le sens interdit  avec leurs cortèges».

Justin Kalumba a, par ailleurs, invité le service de délivrance de permis de conduire, les policiers de circulation routière, les propriétaires des véhicules, les chauffeurs de taxis-bus et taxis, les motards, les receveurs, les piétons ainsi que les marchands ambulants au bon sens.

Selon les statistiques de la ville de Kinshasa, fournies par la Commission nationale de prévention routière (CNPR) en 2012, la ville de Kinshasa a enregistré 2 916 accidents, 444 morts et 1516 blessés graves.

Ce chiffre ramène à une moyenne de trente sept personnes tuées par mois.

En mars 2011, la CNPR avait lancé à Kinshasa, la campagne de sensibilisation des usagers sur la traversée du boulevard du 30 juin.

Ce service de l’Etat voulait aider les piétons et les conducteurs à comprendre les signes de marquage au sol pour réduire le taux d’accidents de circulation enregistré depuis la modernisation de cette chaussée.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner