Kasaï-Oriental : la dégradation des routes handicape le commerce

Une vue aérienne de la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental (RDC). Panoramio.com/Ph. VINCENT Francois

Les habitants du territoire de Kabeya Kamwanga, au Kasaï-Oriental, ne peuvent pas s’approvisionner en produits manufacturés, ni les évacuer vers les centres de commercialisation. Ils déplorent la dégradation des routes, principalement la nationale Nº1, dans son tronçon compris entre le lac Munkamba et la ville de Mbujimayi.

Non seulement cette route d’intérêt national est en dégradation sur tout son parcours, allant de Mbuji-Mayi à Mukamba, mais actuellement les camions en provenance de Kinshasa et Kananga ne peuvent plus atteindre Kabeya Kamwanga pour Mbuji-Mayi, et vice-versa, se plaignent-ils.

« Les routes sont dégradées. Au niveau de la rivière Lukula, il y a un grand ravin. Les gros camions mettent deux à trois semaines pour sortir de ce grand ravin. Les habitants de Kabeya Kamwanga éprouvent de grandes difficultés pour s’approvisionner en produits agricoles en provenance de Munkamba et Tshatshatsha », a affirmé un témoin interrogé par Radio Okapi.

Il est maintenant quasiment impossible pour les conducteurs d’engins de gros tonnages de s’hasarder sur ce pont. Seuls les cyclistes, motocyclistes et piétons se frayent un chemin, indiquent les habitants de Kabeya Kamwenga.

La population de ce territoire craint que les grands centres d’approvisionnement connaissent une pénurie des produits agricoles et manufacturés.

L’office de route a promis, il y a plus d’une semaine, d’amorcer les travaux de réhabilitation de cette route. Selon un responsables de cette entreprise, les moyens en provenance de Kinshasa tardent toujours à venir.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner