Kinshasa: polémique autour du partage du patrimoine de l’Apukin avec le CPUC

Une vue du site de l’Université de Kinshasa(Unikin), 18/01/2011.

La question liée au partage du  patrimoine de l’Association des professeurs de l’Université de Kinshasa (Apukin) doit être traitée en assemblée générale, a indiqué le président de l’Apukin, samedi 2 février au sortir de l’assemblée générale de son association. Il réagissait au propos du porte-parole du Conseil des professeurs d’université du Congo (CPUC), le professeur David Lubo, qui avait déclaré, vendredi 1 février, que ce patrimoine devrait être divisé entre les deux syndicats, expliquant que les membres du CPUC  y avaient aussi contribué lorsqu’ils étaient membres de l’Apukin. 

Les professeurs de l’Université de Kinshasa (Unikin) sont unanimes.  La constitution accorde à toute personne la liberté de créer une association. Mais ils ne sont pas d’accord sur le partage du patrimoine de l’Apukin avec le nouveau syndicat, le CPUC.

Le président de l’Apukin, le professeur Kitombole, estime que l’assemblée générale de son association doit décider de cette question.

Pourtant, le Conseil des professeurs d’université du Congo étant déjà créée, il est difficile de réunir les professeurs affiliés du CPUC et ceux affiliés à l’Apukin.

De son côté, le recteur de l’Université de Kinshasa, le professeur Labana, se propose en médiateur entre les deux associations en ce qui concerne le partage du patrimoine.

Une centaine de professeurs d’universités font partie à présent du CPUC, créé depuis vendredi 1er février. Ils disent  avoir été lésés par l’Association des professeurs de l’Université de Kinshasa dans la distribution des véhicules acquis, en 2011, dans le cadre d’un contrat d’achat à crédit avec un concessionnaire.

Selon eux, l’Apukin s’est détournée de son objectif premier, celui d’apporter des solutions aux problèmes auxquels fait face la nation grâce aux réflexions des professeurs d’universités.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner