Dialogue national en RDC : le PPRD entame des concertations avec l’opposition

Evariste Boshab, secrétaire général du PPRD, lors de la clôture du 2ème congrès de son parti politique le 21/08/2011 au stade des martyrs à Kinshasa. Radio Okapi/ John Bompengo

Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) a entamé, jeudi 7 février, des concertations avec les partis politiques de l’opposition en prévision du dialogue national annoncé par Joseph Kabila lors de son message des vœux à la nation. Ces consultations sont conduites par le secrétaire général du parti présidentiel, Evariste Boshab. Ce dialogue national est censé renforcer la cohésion nationale qui, selon le chef de l’Etat congolais, permettra de mettre fin à la guerre dans l’Est.

Au premier jour de ces concertations, le secrétaire général du PPRD a reçu tour à tour Arthur Z’ahidi Ngoma, président des Forces du Futur, des cadres du Mouvement de libération du Congo (MLC) conduits par le secrétaire général du parti, Thomas Luhaka, ainsi que Jean-Claude Mvuemba du Mouvement du peuple congolais pour la République (MPCR).

Evariste Boshab promet de poursuivre les consultations avec d’autres forces de l’opposition.

« Il n’y aura pas d’exclusion. Nous allons rencontrer le plus de partenaires possibles. Le chef de l’Etat avait parlé d’une rencontre. Il ouvrait une initiative nationale pour que les Congolais se parlent sous sa direction », a-t-il expliqué, indiquant que « des consultations régulières entre partenaires politiques est une chose normale ».

Répondant à la plate-forme de l’opposition Forces acquises au changement (Fac) qui s’impatientait de la tenue du dialogue national, Evarsite Boshab a assuré que cette rencontre aura bien lieu.

Le modérateur de Fac/opposition, Lisanga Bonganga, avait même lancé un ultimatum pour la tenue de ce dialogue avant le 16 février, se plaignant de n’entendre aucun écho de la préparation d’une consultation nationale.

Pourtant, il y a quelques semaines, la même plate-forme de l’opposition dénié au chef de l’Etat le droit d’organiser un dialogue national, réclamation la participation de la communauté internationale.

« Joseph Kabila ne peut organiser autour de lui le dialogue national, puisqu’on ne peut être à la fois problème et solution à ce problème », avait déclaré Lisanga Bonganga au début du mois de janvier.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner