La CEPGL alloue 300 000 euros au commerce informel entre la RDC, le Rwanda et le Burundi

Un tshukudu dans le marché de Goma, 2007.

La Communauté économique des pays de Grands Lacs (CEPGL) a alloué 300 000 euros à la coordination des activités régionales d’appui aux femmes dans le commerce informel transfrontalier en RDC, au Rwanda et au Burundi. Le secrétaire exécutif adjoint chargé de l’administration et finances de la CEPGL l’a annoncé vendredi 1er mars à Gisenyi au Rwanda, à l’issue d’un atelier des trois jours axé sur le commerce transfrontalier informel dans la sous région.

 Les 300 000 euros sont débloqués par le Fonds espagnol pour le Nouveau projet pour le développement de l’Afrique (Nepad), a précisé le secrétaire exécutif adjoint chargé de l’administration et finances de la CEPGL, Liliane Gashumba. Ce fonds doit   permettre, dans un premier temps, à la CEPGL de réaliser différentes activités dans le commerce transfrontalier, a-t-elle estimé.

Il s’agit notamment de la construction d’un marché pilote de commerce transfrontalier et l’identification des femmes impliquées dans le commerce informel aux frontières.

Liliane Gashumba a souligné la nécessité d’impliquer les commerçantes elles-mêmes dans la recherche des solutions aux problèmes:

«Les niveaux de l’intervention des Etats par rapport à l’appui à ces femmes ne sont pas les mêmes. Nous, nous aimerions que ces femmes puissent s’exprimer, parce qu’elles sont souvent brutalisées dans l’exercice de leur commerce. Avec ces réunions de coordination, il faudra chaque fois les associer pour qu’elles mêmes nous disent des améliorations éventuelles à  apporter.»

Le Rwanda et le Burundi normalisent progressivement le secteur du commerce frontalier. Le maire de Goma (Nord-Kivu) a reconnu que la RDC était encore à une étape préliminaire:

«Il n’est pas honteux d’imiter ce qui est bien fait. Nous, nous sommes à la phase préliminaire consistant à orienter les commerçantes de la RDC et celles de Gisenyi (Rwanda) qui traversent la frontière vers des marchés officiels. L’idée de construire des entrepôts constitue une deuxième phase … »

Dans ce nouveau projet la CEPGL travaille en partenariat notamment avec Onu Femme.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner