Nord-Kivu: nouveaux affrontements entre FARDC et ADF/ Nalu a Eringeti

Quelques armes lourdes de Fardc lors du défilé du 30 juin 2010 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le calme règne, depuis ce samedi 9 mars matin à Eringeti, après  de violents affrontements qui ont opposé la veille les FARDC aux rebelles ougandais des ADF/Nalu, dans cette localité située à près de 50 Kilomètres au nord-est de la ville de Beni au Nord-Kivu. Selon des sources locales, trois militaires ont été grièvement blessés pendant les combats.

De violents combats ont éclaté vendredi à 17h30 (heure locale) entre les FARDC et les rebelles des ADF/Nalu et ont duré une heure et demie, selon des sources locales.  Le président de la société civile du territoire de Beni a avancé un bilan de trois blessés et un officier supérieur des FARDC tué.

Le commandant second du 807e régiment des FARDC basé à Eringeti, colonel Louis Mutuyezu, a confirmé ces affrontements. Il a fait état de trois militaires blessés et deux rebelles ougandais tués.

Ces combats, selon lui, faisaient suite à une tentative d’un groupe des rebelles ougandais d’occuper le camp militaire de Sana, où est installé l’état-major du 807e régiment des FARDC.

Après une demi-heure d’affrontements, selon la même source, les assaillants ont été contraints de décrocher et se retirer à Abialoso, localité située à 7 Km à l’est d’Eringeti, bastion des ADF/Nalu. «La situation est sous contrôle», a rassuré le colonel Louis Mutuyezu.

Les deux parties s’étaient affrontées pendant une dizaine de minutes, mardi 5 mars, à Mudoole  à 40 km au nord-est de Beni, faisant trois morts côté militaire et un mort dans les rangs rebelles. Une semaine auparavant, les ADF/Nalu avaient tué un militaire et blessé trois autres dans deux embuscades qu’ils avaient tendues dans la cité d’Oïcha, dans le même territoire.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner