Goma : Zainab Bangura se dit déterminée à faire cesser les violences sexuelles en RDC

La représentante spéciale de Ban Ki moon chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, Zainab Bangura a déclaré que les Nations Unies vont continuer à soutenir la RDC dans la lutte contre les violences sexuelles. Lors d’une conférence de presse tenue samedi 23 mars à Goma (Nord-Kivu), elle a insisté sur l’importance qu’attachent les Nations Unies à l’éradication de ce fléau jusque dans les rangs de l’armée, affirmant que toute impunité des crimes sexuels commis par les militaires entrainera une rupture de l’appui des Nations Unies aux FARDC.   En effet, Zainab Bangura a indiqué que des responsables de la police lui ont révélé, lors d’un entretien que 95% de viols dans la province sont commis par des hommes armés de toute tendance confondue.

La représentante spéciale de l’ONU chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, Zainab Bangura a rencontré samedi les responsables des Forces armées de la RDC à Bweremana, à environ 40 Km au Sud-Ouest de Goma. Elle a exprimé sa satisfaction face à l’arrestation d’une trentaine  de militaires accusés de viol des femmes lors de l’occupation de la ville de  Goma par le M23 au mois de novembre dernier.

Zainab Bangura a expliqué à la presse que les auteurs de violences sexuelles dont les crimes restent impunis, seront traqués jusqu’à ce qu’ils répondent de leurs actes devant les juridictions compétentes.

Elle a réaffirmé sa détermination à faire cesser les violences sexuelles contre les femmes en République Démocratiques du Congo, et particulièrement à l’Est du pays, tout en insistant sur la part du gouvernement Congolais. Celui-ci doit démontrer sa volonté à poursuivre les personnes accusées des viols, a déclaré Zainab Bangura.

La représentante spéciale chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit séjourne depuis vendredi 22 mars à Goma afin de s’entretenir avec les autorités, les victimes des violences sexuelles, ainsi que la société civile. Elle a prévue de se rendre à l’hôpital Heal Africa afin d’y rencontrer les victimes des violences sexuelles internées.

La représentante spéciale du secrétaire général de l’Onu chargée de la question des violences sexuelles en période des conflits, Zaïnab Hawa Bangura, en RDC depuis le 20 mars en RDC. Elle  s’est déjà rendue  au Sud-Kivu ou elle a notamment visité l’hopital de Panzi réputé pour la prise en charge médicale des victimes de violences sexuelles. La dernière étape de son séjour dans le pays est la Province Orientale.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner