Kinshasa : Freedom for journalist demande la grâce présidentielle pour Patrick Palata

Des dossards de presse distribués le 24/11/2011 au commissariat général de la PNC à Kinshasa par Journaliste en danger (JED). Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’ONG Freedom for journalist (FFJ) a demandé, lundi 25 mars, la grâce présidentielle pour le journaliste Patrick Palata détenu à la prison militaire de Ndolo à Kinshasa. Ce journaliste est gravement malade, selon FFJ.

Patrick Palata, 35 ans, journaliste de Canal Congo Télévision (CCTV), une chaîne de télévision privée de Matadi, dans le Bas Congo, a été condamné au mois d’avril 2011 à vingt ans de servitude pénale «pour organisation d’un mouvement insurrectionnel».

Le directeur de FFJ affirme que le responsable du centre de santé local de la prison militaire de Ndolo a indiqué que le journaliste ne se portait pas bien. Il aurait des douleurs au niveau du cœur, a ajouté l’épouse du journaliste.

Patrick Palata était accusé d’être de connivence avec Faustin Munene, ancien chef d’Etat-major de la force aérienne de l’armée congolaise exilé au Congo Brazzaville depuis janvier 2011. Les autorités congolaises accusent cet officier supérieur de la RDC d’avoir tenté de créer un mouvement rebelle.

Lire aussi sur radio okapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner