Fibre optique: le gouvernement congolais a lancé la 2è phase des travaux d’implantation

Une page Internet.

Le Premier ministre, Augustin Matata Ponyo, a lancé, samedi 30 mars à Kinshasa, la deuxième phase des travaux d’implantation de la fibre optique à travers la RDC. Exécutée par l’entreprise chinoise, cette phase consiste à introduire la fibre optique de Kinshasa à Kasumbalesa dans le Katanga en passant par les provinces du Bandundu et les deux Kasaï. Cette deuxième phase va couvrir une distance d’environ 3 500 kilomètres et sera financée par une banque chinoise à hauteur de 215 millions de dollars américains.

Pour le ministre de Postes, téléphone et nouvelle technologie de l’information et de la communication, Tryphon Kin-kiey Mulumba, cette deuxième phase est la plus importante du processus car elle va relier l’Est et l’Ouest du pays en fibre optique.

«En deux ans et demie, nous pouvons déjà faire la deuxième phase. Il suffit qu’on passe des contrats avec les ONG dans chaque territoire. Pour la troisième phase, si les financements sont trouvés dans un maximum de cinq ans, nous pouvons basculer tout le pays dans la fibre optique», a assuré le ministre de PTT.

Tryphon Kin-kiey Mulumba, ministre des postes, Télécommunication et NTIC le 24/08/2012 au studio de Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Tryphon Kin-kiey Mulumba a affirmé que la première phase comprise entre Moanda (Bas-Congo) et Kinshasa, environ 1500 km, est déjà finie.

Il faut rappeler que la RDC est l’unique pays africain, sur quatorze ciblés, à ne pas être connecté à la fibre optique à l’occasion du lancement du projet WACS (West africain submarin cable system). Cette technologie permettra notamment à la République démocratique du Congo de pouvoir accéder à l’Internet à haut débit.

L’administrateur directeur général de la Société congolaise des postes et télécommunications (SCPT), Placide Mbatika avait expliqué, en octobre dernier, que la RDC avait raté d’être connectée pour n’avoir pas fini, en ce temps là, la construction du point d’atterrage à Moanda.

En juin 2011, Alphonse Lukusa, le président d’un syndicat de la SCPT affirmait à Radio Okapi que les revenus attendus de l’exploitation de la fibre optique étaient de l’ordre de 30 à 40 millions de dollars américains par mois.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner