Le député Batumona va proposer des amendements pour durcir la loi contre les « Kuluna »

Laurent Batumona, député national de la RDC le 01/04/2013 à Kinshasa, lors d’un point de presse. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

« Les kulunas [gangsters] opèrent avec des armes blanches, ils doivent donc être considérés comme des criminels par rapport à leurs agissements», a déclaré, lundi 1er avril, le député national et président du parti politique Mouvement de Solidarité pour le Changement, Laurent Batumona. Il rendait compte à la presse de ses activités parlementaires. Il a annoncé qu’il est « en train de préparer les amendements sur la loi pénale » pour que les gangsters soient sanctionnés à la hauteur des actes qu’ils commettent.

Laurent Batumona, élu de la Funa à Kinshasa, a affirmé avoir constaté l’ampleur du phénomène « Kuluna » pendant sa tournée organisée dans les différentes communes de sa circonscription électorale dans le cadre de ses vacances parlementaires.

A gauche ; Laurent Batumona, député national de la RDC le 01/04/2013 à Kinshasa, lors d’un point de presse. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Il indique que ces gangsters s’en prennent aux paisibles citoyens, causent d’énormes dégâts, ravissent les marchandises des femmes exerçant le petit commerce et parfois emportent du mobilier des maisons.

« Vous savez qu’ils [les gangsters] opèrent avec des armes blanches. Et c’est anormal que durant les infractions on puisse les classifier comme ceux qui troublent l’ordre public » s’indigne-t-il, estimant que les sanctions actuelles contre ces gangsters sont peu sévères et pas dissuasives.

Laurent Batumona pense que le parlement doit se pencher sur ce « fléau », afin de garantir la sécurité de la population de la ville de Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner