Nord-Kivu: une trentaine d’écoles fictives découvertes à Butembo grâce à la bancarisation

Des agents et fonctionnaires de l’Etat attendant la paie du mois devant une banque à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Une trentaine d’écoles fictives ont été découvertes dans la ville de Butembo, à 350 km de Goma (Nord-Kivu) grâce à la paie des enseignants par voie bancaire. Le vice-président de la société civile du Nord-Kivu, Omar Kavota, a indiqué que deux mois après le lancement de la bancarisation, les enseignants de ces écoles ne se sont jamais présentés pour retirer leurs salaires. Il demande une enquête pour sanctionner les personnes qui ont profité illégalement de l’argent de l’Etat.

« La banque a décelé des écoles identifiées comme étant des écoles de Butembo, mais des écoles qui en réalité n’ont jamais existé. Les communiqués de la banque sont en train de passer sur les radios locales pour inviter les enseignants de certaines écoles à venir percevoir leur argent. Mais les écoles là n’existent pas », a affirmé Omar Kavota.

L’opération de la bancarisation a fait que plus de deux cents enseignants fictifs soient également décelés sur les listings de paie de certaines écoles de Butembo.

Un responsable du Service de contrôle et de la paie des enseignants (Secope) qui s’opposait à l’opération de bancarisation dans ce secteur a été demi de ses fonctions.

Il y a trois ans, le ministre provincial de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel du Nord-Kivu avait dénoncé l’existence des agents fictifs, des personnes bien que ne prestant pas dans l’administration publique, ont des numéros matricules qui leur permettent de toucher mensuellement et indûment le salaire.

«Il peut être dans une ONG, puisqu’il a un numéro matricule, quand le salaire vient, il va toucher le salaire ; il est étudiant à l’Université de Goma, parce que son père est chef de service, quand le salaire vient, il va toucher aussi », avait-il dénoncé.

Le gouvernement congolais a recommencé à payer les enseignants du secteur primaire, secondaire et professionnel par voie bancaire depuis le mois de juillet 2012.

Le ministre délégué aux Finances, Patrice Kitebi, avait indiqué en août dernier que le paiement, par voie bancaire, des fonctionnaires des services publics de Kinshasa avait permis au gouvernement de la RDC de dégager le reliquat de plus d’un milliard de francs congolais, soit 1 086 956 de dollar américain.

L’argentier national avait exprimé l’idée du gouvernement d’étendre la paie des fonctionnaires de l’Etat par voie bancaire à travers toutes les provinces du pays afin de faire des économies et de nettoyer le fichier des agents de la fonction publique.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner