RDC: un groupe d’hommes armés insécurisent des villages à Aru

Un milicien Maï Maï exhibe les armes qu’il a dérobées à Kiwandja. ( Photo : AFP )

Un groupe d’hommes armés non identifiés multiplie des attaques contre des villages et des positions des Forces armées de la RDC (FARDC) depuis plusieurs jours dans le territoire d’Aru en Ituri (Province Orientale) à la frontière avec le Soudan du Sud. Ces hommes auraient réduit le trafic commercial entre la RDC et le Soudan du Sud. Des sources locales rapportent que ces hommes ont attaqué la localité de Rendo, mardi 3 mars, pillant plusieurs commerces.

L’attaque a eu lieu vers 8 heures locales du matin. Les commerçants de la localité affirment avoir perdu plusieurs biens, emportés par les assaillants qui auraient également battu des jeunes de la localité.

D’autres commerçants, qui se rendaient au Soudan du Sud à moto, ont également été dépouillés de leurs marchandises par les mêmes assaillants.

Après cette attaque, les habitants de la localité se sont réfugiés dans la brousse et dans les villages voisins.

La panique a ensuite gagné les habitants du centre de négoce d’Ingbokolo, situé à une dizaine de kilomètres de Rendo, où les boutiques et magasins ont fermé leurs portes jusqu’au soir.

Des sources locales rapportent également qu’à la veille de cette attaque, deux militaires congolais, dont un lieutenant, ont été également tués au cours d’une attaque perpétré par le même groupe d’assaillants contre la localité de Kengezi Base.

Interrogé à ce sujet, le commandant des FARDC en Ituri, colonel Fall Sikabwe, parle plutôt d’un soldat tué. Il affirme avoir demandé à sa hiérarchie de déployer plus de militaires pour sécuriser le territoire d’Aru et la frontière avec le Soudan du Sud.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner