Santé : un adulte sur trois souffre d’hypertension artérielle dans le monde, selon Ban Ki-Moon

Infirmières de l’hôpital général de Kinshasa, janvier 2011.

Cette année, la journée mondiale de la santé, célébrée le 7 avril, est consacrée à l’hypertension artérielle. Le thème retenu est : « « Surveillez votre tension artérielle ». L’hypertension est l’une des principales causes de décès dans les pays riches comme dans les pays pauvres, a déclaré le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon samedi 6 avril, dans son message en rapport avec cette journée. Il a rappelé qu’un adulte sur trois souffre de l’hypertension dans le monde. Ban Ki-Moon a invité toute personne adulte à se faire contrôler régulièrement la pression artérielle par des professionnels de santé pour prévenir cette pathologie.

En effet, le Secrétaire général de l’ONU a expliqué que l’hypertension, à l’origine de maladies cardiovasculaires, n’est pas souvent diagnostiquée car elle est quasiment asymptomatique. Cependant, il indique qu’il est facile de prendre des mesures lorsqu’elle est dépistée tôt. Cela permet aussi de réduire les risques de crise et d’insuffisance cardiaque ainsi que d’accident vasculaire cérébral.

L’hypertension artérielle (HTA) est une pathologie cardiovasculaire définie par une pression artérielle trop élevée. On parle communément d’hypertension artérielle pour une pression artérielle systolique supérieure à 140 mmHg (millimètre de mercure) et une pression artérielle diastolique supérieure à 90 mmHg.

Ban Ki-Moon a aussi souligné qu’un mode de vie sain peut aider à vivre plus longtemps.

Il a rappelé quelques règles de vie qui aide à maîtriser l’hypertension:

  • réduire la consommation de sel ;
  • manger équilibré ;
  • limiter la consommation d’alcool et de tabac ;
  • faire de l’exercice régulièrement ;
  • éviter le stress réduit le risque d’hypertension.

Cela permet de lutter contre les maladies cardiovasculaires, qui font partie des quatre catégories des maladies non transmissibles les plus mortelles.

 

En RDC, quatre malades sur dix ont un problème de tension artérielle

 

Dans différents hôpitaux de la RDC, au moins quatre malades sur dix ont un problème de tension artérielle, selon le chef de service de médecine interne à la Clinique Ngaliema, Dr Jean-Laurent Takombe.

Celui-ci fait savoir qu’« on ne guérit pas de l’hypertension artérielle ».

Dr Jean-Laurent Takombe a expliqué que le traitement contre la tension artérielle   comprend d’abord des mesures hygiéno-diététiques.

« On insiste sur le fait qu’il faudra faire de l’exercice physique de manière régulière : des séances de 45 minutes ou d’une heure d’exercices physiques, trois à quatre fois par semaine. Il faudra éviter le sédentarisme » conseille le chef de service de médecine interne à la Clinique Ngaliema .

Dr Jean-Laurent Takombe  conseille à ceux qui sont déjà atteints de l’hypertension  de se faire prélever la tension artérielle régulièrement et prendre des médicaments aux mêmes heures.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner