Construction de logements en RDC: la Licoco demande des comptes au gouvernement

Une vue des bâtiments en construction à Kinshasa (Juin 2011). Ces dernières années, la capitale de la RDC est en plein boom immoblier. Radio Okapi/Ph. Benjamin Litsani

La Ligue congolaise de lutte contre la corruption (Licoco) a invité jeudi 11 avril le gouvernement à s’expliquer sur l’évolution d’un projet de construction de plus de quatre mille logements sociaux dans plusieurs villes du pays. Selon cette ONG, le gouvernement vient d’initier, fin mars, un autre projet de construction de mille maisons à Kinshasa, alors que le premier projet, datant de 2005, n’a jamais abouti, « sans qu’aucune explication ne soit donnée à ce sujet ».

Selon le président de la Licoco, Ernest Mpararo, le nouveau projet consisterait à construire au moins mille maisons dans l’ancienne pépinière de Bandalungwa. Pour lui, il s’agit, « une fois de plus », d’un projet « budgétivore qui n’arrive toujours pas à terme ».

La Licoco invite le gouvernement à rendre compte d’abord du premier projet dont un premier financement a été accordé pour la construction d’environ 504 maisons. Il s’agissait notamment de :

  • cinquante maisons à Lubumbashi, dans le Katanga;
  • douze à Mbuji-Mayi, au Kasaï-Oriental;
  • soixante-quinze à Kananga, au Kasaï-Occidental;
  • vingt-cinq à Kindu, dans le Maniema.

Selon le président de cette structure, 25% des fonds destinés à financer ces constructions avaient déjà été décaissées, sans résultat visible à ce jour.

«A Kindu, par exemple, on a attribué à Nasha construction à peu près 400 000 dollars américains pour la construction de vingt-cinq maisons sociales. Ces maisons, n’ont jamais vu le jour. On a retiré ce marché à cette entreprise pour la confier à Parisi électro-béton, qui a reçu 844 000 dollars pour construire vingt-cinq maisons. Ça n’a jamais été construit», a expliqué Ernest Mpararo.

Ernest Pararu affirme en outre que le gouvernement est officiellement au courant de cette situation.

«Dans un rapport du ministère de l’Urbanisme et Habitat en notre possession, il y a des recommandations et des propositions pour traduire en justice certaines sociétés. Mais, jusqu’à présent, le gouvernement n’a jamais rien clarifié», a-t-il ajouté.

La Licoco invite de ce fait le gouvernement à faire une mise au point claire sur l’évolution du premier projet, avant d’en entamer un autre.

Les travaux de construction de logements à Bandalunga avaient été inaugurés le 10 mai 2011, par l’ancien ministre de l’Urbanisme et Habitat, César Lubamba Ngimbi.

Ce dernier avait alors indiqué que les travaux, d’un coût global de près de 160 millions de dollars américains, devraient s’étendre sur une période de près de 3 ans. Ils n’ont jamais été réalisés.

Relançant ces travaux, deux ans plus tard, l’actuel ministre de l’Urbanisme et Habitat, Fridolin Kasweshi, a indiqué que ce projet de construction visait à «offrir à l’ensemble de la population congolaise un logement décent».

Lire aussi sur radiookapi.net :

RDC: le gouvernement relance le projet de 1 000 logements à Kinshasa

Une ONG lance le projet de construction de 3 000 logements sociaux à Kinshasa

Kinshasa : des logements sociaux en construction au Motel Fikin et une partie de la Fikin

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (175)
Ebola (57)
FARDC (54)
Beni (37)
Kinshasa (37)
Ceni (32)
Monusco (30)
FCC (27)
Yumbi (26)
élection (26)
Linafoot (24)
UDPS (23)
Sécurité (23)
Corruption (23)
Vclub (22)
Mazembe (22)