RDC : le ministre du Travail annonce l’installation des tribunaux du travail

Travaux d’implantation de séparateurs sur le boulevard du Lumumba à Kinshasa le 18/04/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale du travail, le ministre congolais de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale, Bahati Lukwebo, a annoncé l’installation des tribunaux du travail « dans les prochains jours » pour trancher les conflits de travail. Ces tribunaux seront d’abord installés à Kinshasa avant d’être établis dans le reste du pays. Actuellement, les conflits de travail sont réglés à l’inspection du travail et par les tribunaux  de droit commun.

Le ministre du Travail s’exprimait devant les acteurs du monde du travail réunis à Kinshasa ce mercredi 1er mai sur le Boulevard du 30 juin.

De son côté, le président de l’intersyndicale du Congo a demandé au gouvernement de revoir les salaires des travailleurs au regard de l’accord de Mbudi. Cet accord signé en 2004 entre le gouvernement et les syndicats de l’administration publique prévoit de payer 208 USD à l’huissier et au secrétaire général 2080 USD.

Le vice-Premier ministre et ministre du Budget, Daniel Mukoko Samba, qui présidait la cérémonie a promis aux travailleurs que le gouvernement allait examiner « minutieusement » leur cahier de charge en conseil de ministres.

Contrairement aux années précédentes, il n’y a pas eu de défilés des travailleurs dans les villes du pays, le ministre du Travail estimant qu’il valait mieux « communiquer avec les travailleurs que festoyer ».

Travail et croissance économique

Au Kasaï-Occidental, le ministre provincial du Travail, Faustin Lukusa, a invité les employeurs et les travailleurs à plus de rigueur, de discipline et d’enthousiasme.

« C’est par le travail que nous contribuerons tous à la croissance économique de notre province et par voie de conséquence au bien-être de notre population », a-t-il plaidé.

Citant la Bible, il a déclaré : « Si quelqu’un ne veut pas travailler qu’il ne mange pas non plus ».

Il a également invité les employeurs et les employés à se conformer aux lois et règlements qui régissent le travail en RDC.

Des travailleurs « insolvables »

A l’occasion de la célébration de la journée du travail, le médecin chef de zone de santé de Bunia a affirmé que des  centaines  de fonctionnaires n’arrivent pas à payer leurs factures à hôpital général de cette ville de la Province Orientale.

« Le  salaire est minime. Il ne permet pas de couvrir les deux bouts du mois. L’Etat qui devrait prendre en charge  les soins médicaux des ses agents ne parvient pas à alimenter l’hôpital général de référence de Bunia qui est reconnu comme une structure officielle de l’Etat », se plaint un agent de la fonction publique.

Le médecin chef de zone de santé de Bunia recommande aux fonctionnaires d’adhérer  à une  mutuelle de santé pour pallier cette difficulté.

Lire aussi radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner