Bas-Congo : un sergent ivre tue sept personnes à Songololo

Village de Nkamuna (marqué en rouge sur la carte) dans le territoire de Songololo à Bas-Congo.

Un sergent des FARDC en état d’ébriété a tué sept personnes lors des obsèques organisées dans la nuit du samedi au dimanche 5 mai au village Mongo situé dans le territoire de Songololo (Bas-Congo). Les autorités politico-administratives ont confirmé cette information livrée par la Société civile de Songololo. Six autres personnes ont été blessées lors de cet incident. L’auteur de ce crime a été arrêté par la police.

Selon la Société civile locale, on compte six civils et un major des Forces armées de la RDC parmi les victimes.
Ce major avait demandé à l’auteur du crime de payer la facture des boissons qu’il buvait à proximité du lieu des funérailles. Le sergent, en état d’ébriété a rejeté la demande et s’est mis à tirer à bout portant sur les personnes venues assister au deuil.
Six personnes sont mortes sur le champ. Et la septième victime a succombé à ses blessures dimanche 5 mai.
L’administrateur du territoire de Songololo, Eloi Kiambembo a déclaré que l’auteur du crime qui s’était enfui juste après l’incident, a été arrêté par d’autres militaires après plusieurs recherches. Il a ajouté que des policiers sont actuellement déployés dans le village de Mongo.
La Société civile de Songololo demande le déploiement de la police militaire dans ce territoire. Elle se plaint du désordre causé régulièrement par des militaires incontrôlés à Songololo, territoire situé à près de 100 km à l’Est de Matadi.
La semaine dernière encore, un militaire ivre avait été arrêté pour trouble à l’ordre public.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner