Le Sénat de la RDC a voté la création de zones économiques spéciales à travers le pays

Des sénateurs lors d’une session à la chambre haute du parlement à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le Sénat a voté vendredi 10 mai la création de zones économiques spéciales à travers la RDC. Selon Auguy Bolanda, coordonnateur principal de la cellule d’appui au projet «zones économiques spéciales», les entreprises qui s’implanteront dans ces zones seront exonérées de toute taxe pendant les dix premières années de leurs activités. Ce projet vise à promouvoir le développement de l’industrie dans le pays.

«Le gouvernement a décidé de créer cinq zones économiques spéciales durant ce quinquennat, c’est-à-dire de 2012 à 2015. Parce qu’il faut commencer quelque part, on commence par Kinshasa, par la zone économique spéciale de Maluku, parce que cette zone est un projet qui était en cours depuis un certain temps. C’est une zone pilote. Tout ce que nous allons y faire sera dupliquée aussi dans d’autres zones», a-t-il expliqué.

Auguy Bolanda affirme que la deuxième zone économique sera créée dans le Katanga, une troisième dans le Kasaï, vers Ilebo, une quatrième dans l’axe qui va de Kisangani jusqu’à Mbandaka, et une cinquième vers Beni-Butembo.

«Il est prévu, pour ces zones, que les entreprises qui vont y investir bénéficient de 10 ans parce que dans le code des investissements, les entreprises qui sont dans la zone A, comme Kinshasa, on leur accorde trois ans d’exonération. Mais dans ces zones, on va appliquer 10 ans», a-t-il souligné.

Le coordonnateur principal de la cellule d’appui à ce projet assure que ces zones économiques seront dotées d’infrastructures modernes, dont l’eau, l’électricité et la voirie.

Il précise en outre que ces zones seront confiées à des partenaires privés qui seront ensuite chargés de les gérer.

«Le gouvernement va signer un partenariat avec un privé qui aura la zone en concession et qui va faire la promotion de la zone et auprès de qui les autres opérateurs économiques s’adresseront pour s’établir dans la zone», a-t-il affirmé.

 

Priorité à l’agro-industrie

Le coordonnateur principal de la cellule d’appui au projet «zones économiques spéciales» a indiqué que le secteur phare du gouvernement est celui de l’agro-industrie. De ce fait, les entreprises œuvrant dans ce secteur seront les plus favorisées dans cette zone dans un premier temps, selon lui.

Il annonce en outre la mise en place d’une commission pour évaluer les concessions qui occupent actuellement le site de Maluku destiné à la création de la première zone économique spéciale, et qui devront être déplacées.

«Nous travaillons avec des partenaires, et le gouvernement est soucieux de prévenir aussi les intérêts des opérateurs économiques qui sont sur le site. Mais, ils seront indemnisés», a-t-il assuré.

Une zone économique spéciale est un espace géographiquement délimité dans un territoire national. Elle est créée pour attirer les investisseurs notamment à travers des lois économiques plus flexibles que celles appliquées en dehors de cette zone.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner