RSF : le journaliste est menacé de mort dans les zones contrôlées par le M23

Des dossards de presse distribués le 24/11/2011 au commissariat général de la PNC à Kinshasa par Journaliste en danger (JED). Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Dans un rapport publié vendredi 23 mai, Reporters sans frontières (RSF) affirme que le journaliste est «menacé de mort»” dans les zones contrôlées par le M23 en RDC, rapporte l’AFP. Selon l’ONG de défense des droits des journalistes, le M23 censure les informations à diffuser dans les différentes rédactions dont il contrôle désormais les lignes éditoriales. Le rapport de RSF précise que ce mouvement rebelle va jusqu’à enlever des journalistes.

Citant le témoignage d’un rédacteur en chef, RSF rapporte à l’AFP que les agents de renseignement du M23 débarquent chaque soir dans la rédaction et lisent tous les papiers d’information. Ils décident quelles informations seront diffusées et lesquelles ne le seront pas. Les réfractaires sont menacés de mort.

D’après RSF, près d’une dizaine de journalistes, voire plus, ont dû fuir. D’autres sont espionnés et particulièrement gardé à l’œil. L’organisation dit avoir déjà interpellé le M23 sur des accusations similaires dans le passé.

RSF se dit particulièrement inquiète pour ces acteurs de l’information, empêchés d’exercer librement leur métier.

Toujours selon l’AFP, René Abandi, chargé des relations extérieures du M23, dément les accusations de RSF. Il affirme que le M23 est victime de faux témoignages.

Lire aussi sur radiookapi.net :

RDC : l’ONG Jed recense 52 cas d’attaques contre les journalistes depuis janvier

Tshivis Tshivuadi : « Rien n’a été fait pour corriger l’image d’un pays prédateur de la liberté de la presse »

RDC : Jed recense 52 cas d’atteinte à la liberté de la presse en cinq mois

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner