Goma: les familles victimes des tirs d’obus demandent l’aide des autorités

Des déplacés fuyant les affrontements entre FARDC et M23 tentent de trouver refuge dans la ville de Goma (Dimanche 18 novembre 2012)

Des familles dont les domiciles ont été endommagés, mercredi 22 mai à Goma, lors des combats entre l’armée et le M23 à Mutaho (Nord-Kivu), vivent dans des conditions difficiles. Des sources sur place indiquent que sept de ces ménages vivent dans des familles d’accueil et sollicitent une assistance auprès du gouvernement provincial.

«Notre maison est totalement endommagée et nous vivons actuellement chez des amis. Notre famille est dispersée. Un garçon nous a cédé la chambre mais il ne nous tolère plus et nous demande d’aller voir les autorités afin de nous aider», témoigne un membre de l’une de ces familles.

Le chef du quartier Ndosho, Elie Kalinda, regrette que malgré son plaidoyer auprès des autorités, ces familles restent sans assistance.

«Nous demandons aux autorités provinciales d’aider ces familles éparpillées», plaide-t-il.

Les autorités provinciales, de leur côté, affirment voir mis sur pied une commission ad hoc pour identifier les victimes des obus tombés à Goma la semaine passée.

«Cette commission a été mise en place sous la coordination du ministre provincial des Affaires sociales. Dès que les données sont disponibles, on ne manquera pas à apporter une petite assistance dans ce sens là au niveau du gouvernement provincial», indique le coordonnateur provincial de la protection civile, Joseph Makundi.

Ces tirs d’obus avaient fait quatre morts et dix-sept blessés dans les quartiers Ndosho et Mugunga au Nord de la ville de Goma.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner