Equateur: 13 candidats gouverneurs entament leur campagne ce lundi

Siège de l’Assamblée provinciale de la province d’Equateur.

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a programmé, lundi 3 juin, treize candidats gouverneurs sur les vingt-cinq en lice pour entamer la campagne électorale à l’Assemblée provinciale de l’Equateur, à Mbandaka. Les noms de ces candidats n’ont pas été révélés à la presse. La Ceni s’est contentée d’indiquer que les douze autres candidats vont se partager les deux autres jours qui restent pour la campagne.

Accompagnés de leurs colistiers, ces candidats disposent chacun de 20 minutes pour présenter leurs projets de société devant leurs électeurs, les 104 députés provinciaux de l’Equateur.

Des sympathisants sont venus nombreux ce lundi depuis la matinée pour soutenir leurs candidats. Mais ils ne pourront pas accéder à l’hémicycle de l’Assemblée provinciale puisqu’ils ne sont pas électeurs. Ils brandissent tout de même des affiches et des calicots à l’effigie de leurs candidats devant le siège de l’Assemblée.

Le président de l’Assemblée provinciale de l’Equateur, Jean-Gontran Ibambe, a invité les candidats à la conviviabilité et à la cohésion «en vue de permettre à la population de bien connaitre ses prochains dirigeants».

Il a interdit des débats contradictoires et des questions à l’endroit des candidats gouverneurs. Il promet par ailleurs que son bureau va organiser ce scrutin en toute neutralité.

«Pour éviter les dérapages, aucun candidat ne peut passer à la radio, ni à la télévision pour battre campagne», a prévenu dimanche 2 juin à Mbandaka, le secrétaire exécutif provincial de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Jean-Paul Egdondu lors d’une réunion qu’il tenait avec les candidats gouverneurs. Une mesure qu’il dit avoir prise pour éviter des incidents.

Jean-Paul Egdondu a indiqué que seuls les témoins des candidats gouverneurs, les observateurs de la société civile et les journalistes accrédités ont droit d’accéder dans l’hémicycle.

Dimanche, la Commission diocésaine justice et paix de Mbandaka-Bikoro avait demandé aux candidats, aux députés provinciaux et à la population de s’investir pour que cette élection se déroule dans un climat apaisé.

Elle a également exhorté les députés provinciaux «à prendre conscience de la responsabilité qui est la leur et de rechercher les intérêts et le bien-être des équatoriens, l’unique motivation de leur choix».

La Commission diocésaine Justice et paix de Mbandaka-Bikoro a en outre invité les fidèles à prier pour que ce scrutin se déroule dans le calme. Le précédent gouverneur de l’Equateur, Jean-Claude Baende avait été démis de ses fonctions, le 15 mars dernier, par le président Kabila après une longue crise persistante entre lui et l’Assemblée provinciale.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner