RDC: Mary Robinson salue la prochaine reprise du dialogue entre le gouvernement et le M23

Mary Robinson, l’envoyée spéciale de l’Onu pour la région des Grands Lacs le 28/04/2013 à Kinshasa, lors d’un point de presse au ministère des Affaires Etrangères. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’envoyée spéciale du secrétaire général des Nations unies pour la région des Grands lacs, Mary Robinson, salue la prochaine reprise des négociations entre le gouvernement congolais et la rébellion du M23, à Kampala (Ouganda). Dans une déclaration, faite samedi 8 juin, l’ex-présidente de l’Irlande a exhorté les deux parties à engager des discussions sérieuses afin de faire avancer la normalisation de la situation dans l’Est de la RDC.

Mary Robinson a souligné l’importance des efforts politiques pour réaliser la paix et la sécurité pour les populations de la partie Est de la RDC et de la région des Grands lacs.

Jeudi 6 juin, le gouvernement congolais s’était félicite de la position des responsables du M23 de retourner à la table des négociations de Kampala.

Selon le coordonnateur du mécanisme national de suivi de l’accord d’Addis-Abeba, François Mwamba Tshishimbi, le gouvernement attend plutôt de ce mouvement rebelle «la création des conditions favorables pour enfin mettre un terme à ces discussions» entamées en décembre 2012.

«Nous nous félicitons qu’ils [rebelles du M23] aient compris maintenant qu’ils n’ont pas d’autres choix, eux qui sont une force négative, s’ils veulent échapper aux frappes de la brigade [d’intervention de la Monusco] que de retourner effectivement à Kampala», a affirmé François Muamba sur Radio Okapi.

Avec le retour annoncé des rebelles à la table des négociations, Kinshasa dit également attendre que la médiation lui précise l’agenda des travaux.

Les rebelles du M23 ont annoncé qu’ils enverraient une  délégation, dimanche 9 juin à Kampala, pour reprendre le dialogue avec le gouvernement congolais. «Le M23, en accord avec la facilitation, confirme que sa délégation se rendra à Kampala ce dimanche afin de poursuivre le dialogue », a indiqué Bertrand Bisimwa, chef politique du mouvement groupe rebelle, dans un communiqué daté du mercredi 5 juin dont l’AFP s’est procuré une copie.

Le M23 a justifié sa décision de retourner à Kampala notamment par les propos du Secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-moon, et sa représentante spéciale pour la région des Grands Lacs, Mary Robinson, lors d’une tournée fin mai en RDC, au Rwanda et en Ouganda.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner