Médecine : des praticiens mettent en garde contre les infections attrapées à l’hôpital

Victime de l’explosion du camp militaire le 6/03/2012 à l’Hopital Central des Armées de Brazzaville. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Au cours du 6e congrès de pathologie infectieuse et parasitaire clôturé vendredi 14 juin à Kinshasa, des praticiens ont mis en garde contre les infections nosocomiales, ou infections qui s’attrapent à l’hôpital. Selon le Dr Medard Amona, du Congo-Brazzaville, ces infections sont notamment dues à de mauvaises conditions d’hygiènes entourant l’administration des soins dans les centres hospitaliers.

«Dans 80% des cas, ces infections sont induites par des pratiques hospitalières. Sur le plan clinique, on peut suspecter une infection nosocomiale quand on a traité un malade pour une infection donnée, qu’on arrive à la date limite de la guérison et que l’infection continue», a-t-il expliqué.

Selon le médecin, les infections nosocomiales exigent l’utilisation d’antibiotiques «sensibles» pour les combattre.

Comme mesure de prévention, le Dr Amona prescrit aux praticiens un strict respect des mesures d’hygiène, notamment en portant des gants lors de l’administration de soins, ou en utilisant un antiseptique pour se nettoyer les mains.

«Un pratiquant ne doit pas aller à son service sans avoir dans sa poche cette substance avec laquelle on se badigeonne les mains, toutes les fois où on a été en contact avec les malades ou qu’on passe d’un malade à un autre», a-t-il insisté.

Le spécialiste en maladies infectieuses et tropicales a prévenu qu’une fois que le malade attrape une infection lors de son séjour en milieu hospitalier, la maladie pour laquelle il était soigné au départ peut résister, même en cas d’un bon traitement.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Insalubrité à l’hôpital général de référence Bandundu-ville

Comment prévenir les infections pendant un séjour à l’hôpital ?

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner