Nord-Kivu : échange de tirs entre l'armée et des miliciens à Sake, 2 morts

Des soldats des FARDC au Nord-Kivu.

Deux militaires ont été tués et une fillette blessée lors d’un échange de tirs entre des miliciens de l’Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS) et l’armée dans la matinée de samedi 15 juin, à Sake dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu). Cet incident a paralysé les activités dans cette cité où tous les commerces sont restés fermés.

Selon des sources locales, un colonel de l’APCLS s’est rendu à un deuil dans cette cité, accompagné de ses gardes.

Au cours d’une patrouille, des militaires FARDC auraient eu vent de la présence de ces miliciens dans un hôtel, et s’y seraient rendus.
Un échange de tirs s’en est suivi, au cours duquel deux soldats congolais ont été tués, et une fillette blessée, selon le porte-parole de la 8e région militaire, le colonel Olivier Hamuli.

Les miliciens se sont enfuis après leur forfait Vers la colline Shove. Les militaires venus en renfort ont encerclé l’hôtel pendant quelques heures, avant de repartir.

Cet incident a paralysé les activités à Sake. Les boutiques, les magasins, le marché, les écoles ainsi que les bureaux administratifs sont restés fermés. Les habitants de la cité sont restés terrés dans leurs maisons.

Le coordonnateur territorial de la société civile de Masisi, John Banene, déplore le fait que les écoliers n’ont pas pu passer leurs examens entre-temps. Il appelle les autorités militaires à assurer la protection de la population.

Pour sa part, le colonel Olivier Hamuli a invité la population à vaquer librement à ses occupations.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner